NOUVELLES
05/02/2016 07:22 EST | Actualisé 05/02/2017 00:12 EST

Dernière messe du pape au Mexique près de la clôture frontalière avec les Etats-Unis

Le pape François célèbrera la messe finale de son voyage au Mexique à Ciudad Juarez, à quelques dizaines de mètres du grillage frontalier avec les Etats-Unis, à laquelle pourront assister des dizaines de milliers de fidèles des deux côtés, a indiqué le Vatican.

Lors d'une conférence de presse, le porte-parole du Vatican a présenté les principales étapes de ce voyage du 12 au 18 février, au cours duquel un accent essentiel sera mis sur l'immigration clandestine entre le sud et le nord du continent américain.

Cette dernière étape de Ciudad Juarez devrait être l'un des moments les plus forts de cette tournée de cinq jours dans plusieurs points chauds du Mexique.

"Le pape arrivera près de la frontière en papamobile, a expliqué le porte-parole. Il passera près du grillage, et il saluera les personnes qui sont de l'autre côté. L'estrade où se trouvera l'autel sera à 80 mètres de la frontière. Cette messe sera suivie des deux côtés de la frontière. Car c'est une communauté unique de chaque côté du grillage", a souligné le père Lombardi.

Ciudad Juarez se trouve sur la rive du Rio Grande face à la ville texane de El Paso, et les deux villes forment une unique métropole de quelque 2,5 millions d'habitants.

Dès 2014, le pape "François avait dit qu'il voulait entrer aux Etats-Unis depuis le Mexique. Il portait ce souhait dans son coeur", afin de mettre notamment l'accent sur le sort des migrants illégaux, a rappelé le porte-parole. Ce choix n'avait pas pu être retenu, et Jorge Bergoglio avait choisi d'entrer aux Etats-Unis en 2015 depuis Cuba, autre pays de provenance des migrants.

Lors de cette messe finale, les familles de différentes catégories de victimes des violences seront présentes, dont les parents des 43 étudiants disparus depuis septembre 2014, a indiqué le père Lombardi.

Il n'a pas confirmé qu'il y aurait des rencontres séparées avec eux, ni avec d'anciennes victimes de prêtres pédophiles. "Le programme est très intense", a fait remarquer le père jésuite.

Auparavant, le pape François rencontrera 700 détenus dans la chapelle du centre de détention CeReSO de Ciudad Juarez, où il écoutera le témoignage d'un détenu.

Au troisième jour de son voyage, le lundi, François se rendra à proximité de l'autre frontière, à l'extrême sud du Mexique, dans le Chiapas, "frontière d'entrée des immigrés" de diverses nationalités qui veulent traverser le Mexique pour aller aux Etats-Unis, a expliqué le père Lombardi.

jlv/ob/ib