NOUVELLES
05/02/2016 05:57 EST | Actualisé 05/02/2017 00:12 EST

De Grasse se remet en marche pour Rio

Andre De Grasse commence à se sentir mieux, après un premier mois de travail à se remettre en forme en vue des Jeux olympiques de Rio.

L'athlète canadien de 21 ans travaille avec l'entraîneur Stuart McMillan, à Phoenix, en Arizona.

De Grasse a connu une saison 2015 remarquable, mais épuisante, qui lui a valu une médaille de bronze au 100 m des Championnats du monde, deux médailles d'or aux Jeux panaméricains et deux médailles d'or aux Championnats universitaires NCAA.

Il a rangé ses souliers à la fin décembre et a quitté l'Université Southern California pour rejoindre l'équipe ALTIS (anciennement World Athletic Center) à Phoenix.

« J'ai parlé à Stu, ils m'ont parlé de leur méthode de travail, de ce qu'ils prévoient pour moi, et j'ai aimé ce qu'ils m'ont dit. J'ai pris la bonne décision », a dit De Grasse à l'agence Canadian Press jeudi.

L'athlète a choisi de laisser tomber sa dernière année universitaire pour passer chez les professionnels. Il a signé un contrat de commandite avec Puma, évalué à 11,25 millions de dollars américains. 

« Il a encore beaucoup à apprendre de ce sport, admet Stuart McMillan. Alors, on y va très graduellement. C'est clair qu'il a un don, il a couru tellement vite aux Championnats du monde, c'était incroyable. Il a une puissance peu commune. Et quand vous avez cette puissance-là, il faut que votre condition physique suive, sinon votre corps ne résiste pas. »

Andre De Grasse travaille beaucoup plus au gym qu'avant.

« C'est nouveau pour moi, je ne faisais pas beaucoup de poids avant, explique-t-il. Maintenant, je lève des poids trois fois par semaine, et j'apprends plein de choses. Je me sens plus fort. »

N'est-ce pas risqué pour un athlète de changer d'environnement de travail à six mois des Jeux olympiques?

« C'est certain qu'il y a un risque au milieu d'une année préolympique, admet Dan Pfaff, entraîneur en chef de l'équipe ALTIS. Mais Andre est un garçon intelligent. On communique bien ensemble, donc il ne devrait pas y avoir de problème. » 

NDLR : Dan Pfaff avait guidé Donovan Bailey vers la médaille d'or aux Jeux de 1996 à Atlanta.

Andre De Grasse s'entraîne maintenant avec des athlètes de niveau international, comme le champion d'Afrique des 100 et 200 m, l'Ivoirien Hua Wilfried Koffi.

« C'est plus compétitif. C'est bon pour savoir où vous en êtes, analyse De Grasse. Avant, je ne savais pas trop où je me situais. Maintenant, je sais que si je suis dans leur sillage, je suis sur la bonne voie. »

Son premier objectif pour 2016 est de battre les records canadiens sur 100 m et 200 m.

« Aux Jeux olympiques, mon but sera de me qualifier pour la finale », conclut-il, prudent.  

Andre De Grasse envisage de participer au 60 m en salle des Millrose Games le 20 février à New York.