NOUVELLES
05/02/2016 04:38 EST | Actualisé 05/02/2017 00:12 EST

Championnat de France - Clasico et derby, le gouffre et le soufre

Chocs en stock ce week-end en championnat de France: le clasico Marseille-PSG, qui a rarement semblé aussi bancal, ponctuera dimanche soir une 25e journée également marquée par l'affrontement sur le podium entre Monaco et Nice, et le match Angers-Lyon.

. OM-PSG, choc de mondes

Le duel entre les deux frères ennemis du football français n'a jamais été aussi déséquilibré sur le papier. Jamais une équipe n'a autant survolé le championnat que le PSG, nanti de 24 points d'avance sur son dauphin Monaco et auteur d'un nouveau record d'invincibilité en championnat (33 rencontres).

A dix jours du grand rendez-vous en 8e de finale aller de Ligue des champions contre Chelsea, le 16 février au Parc des Princes, l'objectif pour Laurent Blanc est donc surtout de garder tout son groupe sous tension et d'éviter une mauvaise blessure. Son infirmerie se vide d'ailleurs peu à peu: seul le fantastique milieu italien Marco Verratti (pubalgie) ne sera pas du voyage à Marseille et devrait rester "au frigo" jusqu'à la venue des Blues.

L'OM tente désespérément de son côté de remonter la pente malgré une équipe dépouillée de ses meilleurs éléments à l'intersaison. Mais Michel, le successeur de Marcelo Bielsa, galère et ne fait pas de miracles avec ce qu'il a sous la main, à l'image de l'incapacité de ses troupes à s'imposer au Vélodrome. Avant de recevoir l'ogre parisien, qui file inexorablement vers un 4e titre d'affilée, Marseille reste sur 9 matches sans succès à domicile en championnat.

. Monaco-Nice, choc de voisins

Qui sera champion de province ? Derrière le PSG, intouchable leader, c'est l'ASM qui occupe depuis quatre journées la place enviée de dauphin. L'enjeu de samedi après-midi est simple: Monaco a l'occasion de conforter son statut en battant son premier poursuivant jusqu'à présent posté à trois points. Mais en cas de défaite, il le perdrait puisque Nice dispose d'une meilleure différence de buts.

Le club du Rocher, toujours privé de nombreux joueurs (dont son capitaine Toulalan) mais où l'attaquant Vagner Love s'est intégré, s'est repris contre Bastia (2-0) après sa débâcle à Angers (3-0).

Mais un nouveau faux pas est interdit, comme l'a suggéré jeudi Dmitry Rybolovlev, le président milliardaire russe du club venu mobiliser ses joueurs à l'entraînement de jeudi. "Il a dit quelques mots ce matin pour nous motiver, nous réveiller et prendre ce match au sérieux", a expliqué le milieu Nabil Dirar.

Nice conserverait sans doute sa 3e place en cas de nul. Mais au delà du classement, l'enjeu se concentre aussi autour d'Hatem Ben Arfa. Auteur de l'unique but mardi contre Toulouse (1-0), un peu chanceux, il s'est vu reprocher par son coéquipier Nampalys Mendy d'avoir préféré la solution individuelle au registre collectif. HBA instillera-t-il de l'altruisme dans son jeu axé sur les coups d'éclat de soliste ?

. Chocs d'outsiders

Angers-Lyon fait figure d'affiche inattendue à fronts renversés, entre un promu qui représente la surprise durable du haut de tableau (4e), et une place forte du foot français empêtrée dans le ventre mou (10e). Et pourtant, classement resserré oblige, seuls quatre points les séparent.

Contre Bordeaux mercredi (3-0), l'OL a retrouvé le fil et Alexandre Lacazette les filets avec un doublé. Même si Valbuena reste en-dedans, Bruno Genesio espère que cette deuxième victoire en onze matches de championnat fera office de "déclic", histoire de dissiper l'ambiance pesante du côté de Lyon, où il y a urgence.

Le SCO, malgré sa démonstration contre Monaco, a connu quatre revers sur ses cinq dernières rencontres toutes compétitions confondues, mais aussi quatre défaites lors de ses derniers déplacements. Raison de plus pour continuer à engranger des points à domicile.

Bordeaux-Saint-Etienne, rendez-vous classique du championnat, oppose dimanche après-midi deux équipes distantes de trois points, assez actives lors du mercato hivernal et qui visent l'Europe. Vainqueurs à Rennes jeudi (1-0), les Verts (5e) sont à trois longueurs du podium et autant des Girondins (11e), qui doivent se remettre de leur gifle lyonnaise.

Samedi:

(13h00 GMT) Monaco - Nice

(16h00 GMT) Angers - Lyon

(19h00 GMT) Caen - Reims

Lorient - Montpellier

Bastia - Troyes

Toulouse - Nantes

GFC Ajaccio - Guingamp

Dimanche:

(13h00 GMT) Lille - Rennes

(16h00 GMT) Bordeaux - Saint-Etienne

(20h00 GMT) Marseille - Paris SG

Classement: Pts J G N P bp bc dif

1. Paris SG 66 24 21 3 0 61 11 50

2. Monaco 42 24 11 9 4 35 28 7

3. Nice 39 24 11 6 7 38 28 10

4. Angers 37 24 10 7 7 25 20 5

5. Saint-Etienne 36 24 11 3 10 26 27 -1

6. Caen 36 24 11 3 10 26 29 -3

7. Nantes 35 24 9 8 7 24 23 1

8. Marseille 34 24 8 10 6 34 24 10

9. Rennes 34 24 8 10 6 32 30 2

10. Lyon 33 24 9 6 9 31 27 4

11. Bordeaux 33 24 8 9 7 31 33 -2

12. Lorient 30 24 7 9 8 33 35 -2

13. Guingamp 30 24 8 6 10 26 30 -4

14. Lille 29 24 6 11 7 19 19 0

15. Bastia 28 24 8 4 12 22 29 -7

16. Reims 26 24 6 8 10 25 33 -8

17. Gazélec-Ajaccio 26 24 6 8 10 25 34 -9

18. Montpellier 25 24 7 4 13 27 30 -3

19. Toulouse 20 24 4 8 12 25 42 -17

20. Troyes 11 24 1 8 15 16 49 -33

NDLR: Les 2 premiers sont qualifiés directement pour la Ligue des champions (C1).

Le 3e est qualifié pour le 3e tour de qualification de la C1.

kn-ybl/cto