POLITIQUE
04/02/2016 07:37 EST | Actualisé 04/02/2016 07:44 EST

Port de Québec : l'opposition presse le gouvernement Trudeau d'agir (VIDÉO)

OTTAWA – Les conservateurs talonnent le gouvernement Trudeau afin qu’il respecte sa liste d’épicerie pour la région de Québec.

La chef par intérim, Rona Ambrose, et le député de Louis-Saint-Laurent, Gérard Deltell, ont tous deux sommé les libéraux de respecter leurs promesses quant à l’agrandissement du port de Québec et de son terminal de croisières.

Les députés conservateurs Gérard Deltell et Pierre Paul-Hus parlent au ministre de la Famille, Jean-Yves Duclos.

Le ministre des Transports, Marc Garneau, a répondu que son gouvernement examinait le dossier et qu’il prendrait une décision dans un « avenir rapproché ».

« Nous reconnaissons certainement l’importance du port de Québec, c’est un port important dans le fleuve Saint-Laurent et qui fait partie, effectivement, de la Stratégie maritime de la province du Québec », a-t-il dit.

Une réponse qualifiée de « floue » par le Gérard Deltell. « Jusqu’à présent, le bilan libéral depuis 100 jours à Québec, c’est 0 + 0 = 0 », a critiqué le conservateur.

Le maire Régis Labeaume avait déjà dit que « le Port de Québec est dans une très, très, très mauvaise situation » et que ce projet est à son avis « une question de survie ».

En campagne électorale, le Parti libéral du Canada s’était engagé à accorder 60 M$ pour le projet d’agrandissement du port de Québec tout en précisant qu’il devait se faire dans le respect des règles environnementales les plus strictes.

Les libéraux ont également promis de maintenir le financement de 75 M$ pour l’Institut national de l’optique et de verser 30 M$ pour créer un Institut nordique à l’Université Laval.

Mais le nouveau gouvernement ne veut pas trop se mouiller avant le dépôt du premier budget Morneau, prévu en mars.

Suivez-nous sur Twitter

INOLTRE SU HUFFPOST

Galerie photo Élections fédérales : 10 recrues à surveiller Voyez les images