NOUVELLES
04/02/2016 02:13 EST | Actualisé 04/02/2017 00:12 EST

Nouvelle grosse acquisition chinoise en Allemagne, dans l'énergie

Une entreprise chinoise, Beijing Enterprises, va racheter le producteur d'énergie allemand EEW pour 1,44 milliard d'euros, a annoncé jeudi son propriétaire, qualifiant l'opération de plus gros rachat chinois en Allemagne à ce jour, en pleine frénésie chinoise d'acquisitions hors des frontières.

Le fonds suédois EQT, engagé dans EEW depuis 2013, a annoncé la cession du groupe, qui produit de l'énergie à partir de déchets, à Beijing Entreprises à fin février, sous réserve des autorisations nécessaires.

"Cettre transaction est le plus gros investissement direct en provenance de Chine dans une entreprise allemande à ce jour", a indiqué EQT dans un communiqué.

Le précédent record n'a pas tenu longtemps, puisque le mois dernier seulement le groupe étatique ChemChina l'avait revendiqué pour son rachat du fabricant de machines-outils KraussMaffei. Le même ChemChina vient de s'illustrer en mettant sur la table 43 milliards de dollars pour l'agrochimiste suisse Syngenta, une opération qui, si elle aboutit, sera la plus grosse jamais réalisée par une entreprise chinoise à l'étranger.

EEW a appartenu au géant allemande de l'énergie EON, qui s'en est désengagé complètement l'an dernier. La société, qui opère 18 usines de combustion de déchets, emploie environ 1.000 salariés et a réalisé en 2014 un chiffre d'affaires de 539 millions d'euros.

Par sa taille et son profil, l'entreprise épouse parfaitement le profil des entreprises allemandes convoitées par les acteurs chinois, friands de grosses PME spécialisées de l'industrie.

mtr/bt/ros