NOUVELLES
04/02/2016 16:27 EST | Actualisé 04/02/2017 00:12 EST

Maurice White, le fondateur d'Earth, Wind & Fire, s'éteint à l'âge de 74 ans

NEW YORK — Maurice White, le fondateur du groupe Earth, Wind & Fire à qui l'on doit notamment les succès «September», «Shining Star» et «Boogie Wonderland», est décédé, mercredi, à sa résidence de Los Angeles, a annoncé son frère, Verdine.

M. White, qui était âgé de 74 ans, souffrait de la maladie de Parkinson et vivait à l'écart des projecteurs depuis quelques années même si la formation qu'il a fondée continuait à se produire sur scène.

En entrevue avec l'Associated Press jeudi, Verdine White, qui faisait aussi partie d'Earth, Wind & Fire, a confirmé que son «frère, héros et meilleur ami» s'était éteint paisiblement dans son sommeil.

Outre les deux frères White, le groupe de neuf musiciens comprenait aussi le chanteur Philip Bailey et une section de cors qui avait fait sa renommée. Il a été intronisé au Temple de la renommée du Rock and Roll en 2000.

La formation avait connu la gloire en 1975 avec le disque «That's The Way of The World» et avait continué à gagner en popularité durant le reste de la décennie, notamment avec des pièces comme «Serpentine Fire», «That's The Way of The World» et «Got to Get You Into My Life», une reprise des Beatles.

Maurice White avait révélé publiquement qu'il était atteint de Parkinson à l'époque de l'intronisation d'Earth, Wind & Fire au Temple de la renommée du Rock and Roll, mais avait commencé à ressentir des symptômes dès les années 1980. Il avait arrêté de participer aux tournées du groupe en 1995 en raison de la fatigue et de ses problèmes de santé.

En plus de sa carrière de musicien, M. White a aussi agi comme producteur pour d'autres artistes, dont Barbra Streisand et Cher. Dans les années 1970, il a coécrit et coproduit le succès «Best of My Love» de la formation Emotions.