NOUVELLES
04/02/2016 00:30 EST | Actualisé 04/02/2017 00:12 EST

Le Kurdistan irakien réduit les salaires à cause de la chute des prix pétroliers

La région autonome du Kurdistan irakien ne versera qu'une partie des salaires de ses fonctionnaires à cause de la crise économique qu'elle traverse en raison de la chute des prix du brut.

Cette décision annoncée mercredi soir concerne tous les fonctionnaires à l'exception des personnels de sécurité. Elle a été prise "pour pouvoir assurer la distribution d'une partie des salaires et allocations", a souligné le gouvernement local.

Ce dernier dépend des ressources pétrolières pour l'essentiel de ses revenus, et est donc très affecté par la chute des prix du brut qui ont baissé à moins de 30 dollars le baril.

Le Kurdistan exporte du pétrole de façon indépendante via la Turquie malgré l'objection du gouvernement central.

Une partie des fonctionnaires du Kurdistan irakien n'ont pas touché leur salaire depuis plusieurs mois et certains d'entre eux se sont mis en grève pour les réclamer.

Les arriérés de salaire n'ayant pas été payés "seront considérés comme des prêts au ministère des Finances et déposés sur un compte spécial (...) jusqu'à l'amélioration de la situation financière", a précisé le gouvernement.

wd/feb