NOUVELLES
04/02/2016 09:54 EST | Actualisé 04/02/2017 00:12 EST

Contrat de 64 millions $ en santé: collusion, selon Khadir

QUÉBEC — L'attribution sans appel d'offres par le gouvernement d'un contrat de plus de 64 millions $ dans le domaine de la santé constitue un geste «ahurissant» qui ne «sent pas bon», selon Québec solidaire.

Le député Amir Khadir estime qu'il s'agit ni plus ni moins que d'une forme de collusion entre des affairistes et le pouvoir public.

Le gouvernement Couillard a annoncé mercredi son intention de procéder de gré à gré dans l'attribution de ce contrat de 64,5 millions $ en vue d'une réforme du financement des établissements du réseau de la santé.

Le ministre de la Santé, Gaétan Barrette, a déclaré que ce mandat servira aux travaux préliminaires à l'instauration d'un financement calculé à partir du volume d'activité des établissements. L'analyse de ces données servira à établir le budget qui sera alloué aux hôpitaux, cliniques et autres points de service pour leurs diverses interventions.

En raison de la nécessité de procéder rapidement, l'entreprise Logibec est «la seule alternative envisageable» pour analyser les coûts des divers soins de santé, selon un document.

En entrevue à La Presse Canadienne, jeudi, Amir Khadir a affirmé qu'il ne croit pas cette explication. Selon lui, cette décision ne sent pas bon et il faudra faire des recherches pour y voir clair.

Cela donne le «haut-le-coeur» de voir que le gouvernement traite avec légèreté ces questions de contrat, a affirmé le député de gauche, particulièrement à la suite de la Commission Charbonneau, alors qu'on se plaint depuis des années de la proximité entre le gouvernement libéral et le secteur privé, a-t-il poursuivi.