NOUVELLES
03/02/2016 04:56 EST | Actualisé 03/02/2017 00:12 EST

Walesa ne débattra pas avec ceux qui l'accusent d'avoir collaboré avec la police communiste

Un débat réclamé par l'ancien président polonais Lech Walesa, chef historique du syndicat polonais Solidarité, pour défendre sa réputation contre les accusations de collaboration avec les services secrets communistes, a été annulé par les organisateurs.

"Le débat n'aura pas lieu", a annoncé mercredi dans un communiqué l'Institut de la mémoire nationale (IPN), qui instruit les crimes nazis et communistes en Pologne, après que "le président Lech Walesa eut déclaré qu'il rejetait la formule proposée".

Au début de l'année, M. Walesa, 72 ans, avait demandé à l'IPN, gardien des archives de la police secrète communiste SB, d'organiser un débat entre lui et ses détracteurs, notamment les historiens Slawomir Cenckiewicz et Piotr Gontarczyk, ainsi que le cinéaste d'extrême droite Grzegorz Braun. Sa date avait été fixé pour le 16 mars, mais les détails restaient à préciser.

M. Walesa avait demandé un droit de riposte après chaque intervention, mais n'a pas accepté que ses contradicteurs aient à leur tour trois minutes pour lui répondre, comme le proposait l'IPN.

L'IPN, "a fait preuve dans mon cas de négligence et de malhonnêteté", a accusé M. Walesa dans un tweet diffusé mercredi.

Lech Walesa avait publiquement reconnu avoir signé "un papier" à la police après l'une de ses interpellations en tant qu'ouvrier opposant au régime, mais il a toujours qualifié d'"absurde" toute accusation de collaboration réelle avec la police communiste.

En 2000, un tribunal spécial l'avait blanchi des accusations de collaboration avec la SB, un sujet d'incessants débats politiques en Pologne et l'une des causes de polarisation de la société polonaise entre partisans et ennemis de M. Walesa.

Il a intenté plusieurs procès en diffamation à ceux qui l'accusaient de collaboration, notamment en 2009 au président Lech Kaczynski, mort dans l'accident de son avion à Smolensk le 10 avril 2010, mais il a retiré sa plainte juste après la catastrophe.

mc/mrm/cel/