NOUVELLES
03/02/2016 07:19 EST | Actualisé 03/02/2017 00:12 EST

Syrie: le régime coupe la route d'approvisionnement des rebelles à Alep

L'armée syrienne a coupé mercredi la route d'approvisionnement des rebelles à Alep après avoir progressé en direction de cette métropole du nord du pays en guerre, a indiqué à l'AFP une source militaire.

Il s'agit de la plus importante avancée des troupes du régime dans la province éponyme depuis 2012.

La ville même d'Alep, ancienne capitale économique, est divisée entre quartiers ouest contrôlés par le régime et quartiers est sous contrôle rebelle.

Mercredi, les troupes du régime ont brisé le siège imposé depuis plus de trois ans par les rebelles islamistes aux localités de Nebbol et Zahra, sur leur chemin en direction de la ville d'Alep, a affirmé la source militaire présente sur le front.

Elles ont ensuite coupé la route d'approvisionnement des rebelles d'Alep vers la Turquie, la principale liaison qui leur permettait de recevoir aides et renforts, selon la mêle source.

Dans sa progression à Alep, l'armée a reçu un soutien important de l'aviation russe, selon l'Observatoire syrien des droits de l'Homme (OSDH).

La fin du siège de Nebbol et Zahra a été rendu possible "par les bombardements intenses de l'aviation russe" contre les rebelles, a affirmé l'ONG.

Ce succès du régime intervient au moment où l'ONU peine à Genève à faire démarrer des négociations indirectes entre pouvoir et opposition avec l'objectif de mettre un terme à la guerre qui ravage le pays depuis près de cinq ans.

La province d'Alep est en grande majorité aux mains du Front Al-Nosra, la branche syrienne d'Al-Qaïda, et de ses alliés islamistes, ou du groupe jihadiste Etat islamique (EI).

Depuis le début le 30 septembre de l'intervention militaire de la Russie, alliée du régime de Bachar al-Assad, l'armée a avancé face aux rebelles dans les provinces de Lattaquié (nord-ouest), d'Alep (nord) et de Deraa (sud).

str-rim/ram/tp