NOUVELLES
02/02/2016 23:27 EST | Actualisé 02/02/2017 00:12 EST

Russie: la banque centrale prévoit une contraction de "moins de 1%" du PIB au 1T

La banque centrale de Russie prévoit une baisse "de moins de 1%" du produit intérieur brut (PIB) du pays au premier trimestre après une stabilisation fin 2015, à cause de la "dégradation" récente de la conjoncture mondiale, selon un rapport publié mercredi.

Cette prévision de contraction de l'économie russe par rapport au trimestre précédent, en données corrigées des variations saisonnières, fait suite à une "baisse proche de zéro" au quatrième trimestre 2015, a précisé la Banque de Russie dans ce document consacré à la situation macroéconomique.

Par rapport à la même période un an plus tôt, l'institution évalue le recul du PIB au premier trimestre entre 1,7% et 2,5% contre 1%-2% auparavant.

"La dégradation observée en début d'année de la conjoncture économique extérieure renforce les risques d'affaiblissement de l'économie russe", écrivent les experts de la banque centrale.

Le PIB s'est contracté de 3,7% en 2015, après une croissance de 0,7% en 2014, à cause de la chute des cours du pétrole et des sanctions économiques occidentales liées à la crise ukrainienne. L'aggravation de la débâcle du marché pétrolier fin 2015 et début 2016 a encore assombri les perspectives pour la Russie qui tire environ la moitié de ses revenus budgétaires des hydrocarbures.

Le rouble est tombé fin janvier au plus bas niveau de son histoire face au dollar et le gouvernement a lancé des initiatives tous azimuts pour couper ses dépenses, privatiser, et soutenir les secteurs les plus touchés par la crise.

Pour 2016, le FMI prévoit une baisse de 1% du PIB.

gmo/kat/ros