NOUVELLES
03/02/2016 02:31 EST | Actualisé 03/02/2017 00:12 EST

Pékin réduit la peine de prison du Canadien Huseyin Celil

PÉKIN, Chine — Pékin a annoncé lundi une réduction de la peine de prison à vie imposée à un citoyen canadien en 2007.

Huseyin Celil, un prédicateur ontarien, avait été reconnu coupable d'avoir milité en faveur du Mouvement islamique du Turkestan oriental. Les autorités chinoises avaient refusé de reconnaître sa citoyenneté canadienne, ce qui avait provoqué une importante querelle diplomatique entre Ottawa et Pékin.

La nouvelle durée de la peine d'emprisonnement de M. Celil n'a pas été annoncée.

Dix autres militants ouïghours incarcérés dans une prison de la Région autonome ouïghoure du Xinjiang, appelée également Turkestan oriental, ont aussi vu leurs peines être réduites. L'agence de presse Chine nouvelle a expliqué que ce geste de clémence témoigne des progrès réalisés dans la lutte aux militants islamistes qui s'activent dans la région.

M. Celil avait fui la Chine et obtenu le statut de réfugié au Canada en 2000. Il avait été arrêté en Ouzbékistan et extradé vers la Chine plusieurs années plus tard.