NOUVELLES
02/02/2016 20:00 EST | Actualisé 02/02/2017 00:12 EST

Le Japon détruira le missile nord-coréen s'il menace son territoire (gouvernement)

Le Japon a déclaré mercredi qu'il détruirait un missile nord-coréen s'il menaçait son territoire, après que Pyongyang eut annoncé son intention de lancer une fusée ce mois-ci.

"Le ministre de la Défense a émis l'ordre" de détruire un tel missile "s'il se confirmait qu'il tombe sur le territoire japonais", précise le ministère dans un communiqué.

Le ministre Gen Nakatani a pris cette décision après la confirmation par la Corée du Nord d'un projet de lancement d'un "missile qu'elle appelle +satellite+ dans les prochains jours", indique le communiqué.

L'ordre doit être exécuté par la défense anti-missiles du pays, qui comprend un système sol-air PAC-3 ainsi que des systèmes SM-3 embarqués sur des navires, détaille le texte.

Cette disposition sera maintenue jusqu'au 25 février, fin de la fenêtre de tir débutant le 8 annoncée par Pyongyang.

Séoul et Tokyo ont à l'instar de Washington mis en garde mercredi la Corée du Nord contre les conséquences d'un éventuel tir de missile balistique, quelques semaines après son quatrième essai nucléaire.

Ce projet constitue "une provocation sérieuse", avait réagi mercredi matin le Premier ministre japonais Shinzo Abe. "Si la Corée du Nord s'obstinait à effectuer ce tir, ce serait une claire violation des résolutions du Conseil de sécurité de l'ONU et une sérieuse provocation", a-t-il dit au Parlement.

kh-uh/anb/myl