NOUVELLES
03/02/2016 08:38 EST | Actualisé 03/02/2017 00:12 EST

Le bénéfice de Merck surpasse les prévisions de Wall Street au 4e trimestre

Merck & Co. a affiché mercredi un bénéfice du quatrième trimestre en baisse de 87 pour cent par rapport à la même période l'an dernier, pendant laquelle la société pharmaceutique avait encaissé un important gain grâce à la vente de ses activités de produits de santé pour consommateurs. Elle a surpassé les prévisions de profit de Wall Street, mais celles sur les revenus.

La vigueur du dollar américain, jumelée à l'intensification de la pression sur les prix de vente et de la concurrence pour certains médicaments plus anciens, ont réduit les revenus tirés des meilleurs vendeurs de Merck. Cela a été partiellement contrebalancé par une augmentation des ventes des plus récents traitements de Merck et de ses meilleurs vaccins. Les revenus ont malgré tout diminué de trois pour cent.

La société de Kenilworth, au New Jersey, est en train de rebâtir ses activités liées à l'hépatite C et de mettre sur pied ses franchises liées au cancer et aux médicaments pour hôpitaux, effectuant ainsi une transition vers un nouveau cycle de produits pour faire suite à son plus récent programme de restructuration. Cela a réduit de plus de 2,5 milliards $ US ses dépenses annuelles.

Dans un contexte où le public et les élus s'insurgent contre les hausses de prix, les pharmaceutiques sont soumises à une certaine pression pour limiter les hausses de prix des médicaments, ou même les réduire, ce qui met fin à une décennie d'investissements sécuritaires et soutenus.

Le producteur de la pilule Januvia pour le diabète et du médicament Keytruda contre le cancer a affiché mercredi un bénéfice net de 976 millions $ US, soit 35 cents US par action. Un an plus tôt, son bénéfice trimestriel avait été de 7,32 milliards $ US, soit 2,54 $ US par action, un résultat gonflé par la vente des activités de produits de santé pour consommateurs à Bayer pour 11,2 milliards $ US.

Le bénéfice ajusté, qui exclut les éléments non récurrents, s'est établi à 2,61 milliards $ US au quatrième trimestre, soit 93 cents US par action. Les analystes attendaient en moyenne un bénéfice par action de 92 cents US.

Les revenus trimestriels se sont chiffrés à 10,2 milliards $ US, ce qui est inférieur aux attentes des analystes, qui visaient plutôt des revenus de 10,45 milliards $ US. Selon Merck, la vigueur du dollar américain a réduit ses revenus de sept pour cent.

Merck s'attend à engranger cette année un bénéfice par action d'entre 3,60 $ US et 3,75 $ US par action, à partir de revenus d'entre 38,7 milliards $ US et 40,2 milliards $ US, en tenant compte de l'impact du dollar.

Pour l'ensemble de 2015, Merck a affiché un bénéfice net de 4,44 milliards $ US, soit 1,56 $ US par action, ainsi que des revenus de 39,5 milliards $ US.