NOUVELLES
03/02/2016 08:56 EST | Actualisé 03/02/2017 05:12 EST

La France veut prolonger l'état d'urgence décrété après le 13 novembre

ASSOCIATED PRESS
Police forces patrol near the landmark, the Arc de Triomphe, in Paris, Tuesday, Nov. 17, 2015. France's Interior Minister Bernard Cazeneuve has said that authorities carried out

PARIS — Le gouvernement français veut prolonger de trois mois l'état d'urgence sur le territoire.

La France avait décrété l'état d'urgence, qui donne plus de pouvoirs à la police et aux autorités administratives, dans la foulée des attentats dans la capitale française, qui ont fait 130 morts et des centaines de blessés le 13 novembre. Il devrait être renouvelé à la fin du mois de février.

La mesure proposée mercredi lors d'une rencontre du cabinet devra maintenant être approuvée par le parlement.

Le président François Hollande a expliqué par voie de communiqué que cette prolongation est nécessaire pour affronter «la menace terroriste».

Une autre loi déposée mercredi permettrait aux policiers d'utiliser leur arme pour neutraliser un suspect qui vient de commettre un meurtre et qui est susceptible de tuer à nouveau. Les policiers français ne peuvent actuellement utiliser leur arme qu'en cas de légitime défense.

La nouvelle loi leur permettrait, par exemple, d'ouvrir le feu contre un tireur qui s'en prend à des civils et qui est susceptible de continuer à tirer.

Ces propositions faciliteraient enfin la tâche des policiers pour procéder à des perquisitions nocturnes ou encore pour fouiller les sacs et les véhicules près des endroits jugés «sensibles».