NOUVELLES
03/02/2016 04:15 EST | Actualisé 03/02/2017 00:12 EST

La Caisse de dépôt doit bloquer la vente de Rona, tonne Péladeau

La Caisse de dépôt et placement du Québec « peut et doit bloquer » la vente de Rona à la firme américaine Lowe's, affirme le chef du Parti québécois.

Pierre Karl Péladeau a réagi à l'annonce de la transaction de 3,2 milliards de dollars annoncée ce matin par les conseils d'administration des deux entreprises.

« Le Québec de Couillard : vendre nos entreprises à l'étranger! Un autre siège social perdu après Alcan et Provigo » a-t-il réagi dans un premier temps sur les réseaux sociaux.

Le chef de l'opposition officielle estime que cette transaction constitue une « première épreuve » pour la nouvelle ministre de l'Économie du Québec, Dominique Anglade.

« Laissera-t-elle perdre un autre siège social » établi au Québec, écrit-il. « Résistera-t-elle à son PM ? »

M. Péladeau tombe aussi à bras raccourci sur le premier ministre Philippe Couillard qui, dit-il, « s'écrase encore » dans ce dossier.

Il rappelle au passage que l'ex-premier ministre Jean Charest et son ministre des Finances Raymond Bachand avaient « défendu » Rona lorsque Lowe's avait lancé une offre d'achat à son endroit en 2012.

À l'époque, Lowe's avait toutefois présenté une offre d'achat non sollicitée. Le scénario est cependant différent cette fois-ci : la transaction a été approuvée par les conseils d'administration des deux entreprises.

Les administrateurs de Rona recommanderont d'ailleurs aux actionnaires de l'approuver lors d'une assemblée extraordinaire à ce sujet qui doit avoir lieu au cours des prochaines semaines.

Plus de détails à venir.