NOUVELLES
03/02/2016 10:32 EST | Actualisé 03/02/2017 00:12 EST

Énergie Est: l'Office national de l'énergie demande à TransCanada de reformuler

OTTAWA — L'Office national de l'énergie exige de TransCanada qu'il reformule plus clairement sa demande d'autorisation pour son projet Énergie Est.

Dans une lettre qu'il a fait parvenir mercredi, l'ONÉ indique avoir «constaté qu'il est difficile même pour des experts de s'y retrouver», selon la formulation actuelle du projet. L'ONÉ craint qu'il soit encore plus ardu pour la population en général d'y voir clair.

TransCanada a notamment effectué cinq mises à jour sur Énergie Est depuis la première fois qu'il s'est adressé à l'ONÉ, en octobre 2014. L'Office demande ainsi une version consolidée, avec des informations présentées «selon une disposition claire et facile à suivre, facilitant les recherches et les références».

Il signale également qu'il exige ce document dans les deux langues officielles, avec des versions française et anglaise «en parfaite correspondance».

Un porte-parole de l'entreprise, Jonathan Abecassis, a confirmé avoir bel et bien reçu cette demande de l'ONÉ, assurant que TransCanada accueillait favorablement cette demande.

Le dossier des oléoducs et plus précisément d'Énergie Est était par ailleurs chaudement débattu aux Communes, mercredi, l'opposition conservatrice accusant le gouvernement libéral de ne pas en faire assez pour venir en aide à l'Alberta.