NOUVELLES
03/02/2016 07:34 EST | Actualisé 03/02/2017 00:12 EST

Colombie: les Farc demandent aux Etats-Unis de soutenir financièrement la paix

La guérilla des Farc a appelé mercredi les Etats-Unis, qui soutiennent le gouvernement colombien dans sa lutte contre les rébellions et le trafic de drogue, à contribuer financièrement à la paix en passe d'être signée avec les autorités.

"Un pays qui a été impliqué dans le conflit en Colombie doit aussi s'impliquer pour construire une nouvelle ère avec des ressources pour la paix, pour la réconciliation", a déclaré mercredi le négociateur de la rébellion Pastor Alape, en marge des pourparlers de paix menés depuis novembre 2012 à La Havane.

A la veille d'une rencontre entre les présidents colombien Juan Manuel Santos et américain Barack Obama à Washington à l'occasion des 15 ans du Plan Colombie, M. Alape a estimé que ce programme de coopération militaire s'était soldé par un "échec".

"Ces 15 ans représentent une tragédie nationale douloureuse au cours de laquelle le nombre des victimes a augmenté, et le déplacement (des populations affectées par les combats) s'est étendu", a estimé le responsable rebelle.

Dans le même temps, selon M. Alape, "le phénomène (du trafic de drogue) a progressé sous toutes ses formes, alors que l'autre finalité, non-officielle (...) d'anéantir la rébellion, a également échouée".

Conçu initialement comme une stratégie anti-drogue, le Plan Colombie - dans lequel Washington a investi quelque 10 milliards de dollars en 15 ans - a ensuite été élargi à la lutte contre les mouvements rebelles, accusés d'être impliqués dans le trafic de drogues illicites.

Juan Manuel Santos a affirmé lundi que la Colombie s'apprêtait à consolider sa relation avec les Etats-Unis et ouvrir "une phase différente" en vue de la signature d'un accord avec la guérilla des Forces armées révolutionnaires de Colombie (Farc) prévue d'ici le 23 mars.

Washington et Bogota pourraient s'accorder sur un nouveau plan portant sur trois points principaux: substitution des cultures illicites, fonds de soutien de quelque 7.000 guérilleros désarmés et coopération militaire.

La Colombie est le premier producteur de feuilles de coca et, selon l'ONU, elle a exporté quelque 442 tonnes de cocaïne en 2014.

vel/ag/cls