NOUVELLES
03/02/2016 10:03 EST | Actualisé 03/02/2017 00:12 EST

Ban Ki-moon appelle la Corée du Nord à renoncer à son tir de fusée

Le secrétaire général des Nations unies Ban Ki-moon a appelé mercredi la Corée du Nord à renoncer à son projet de tirer une fusée porteuse d'un satellite, estimant qu'il s'agirait d'une violation d'une résolution de l'ONU sur les technologies de missiles.

"Le secrétaire général estime qu'il est important pour la République populaire démocratique de Corée de s'abstenir d'utiliser la technologie de missiles balistiques et d'oeuvrer pour la paix et la stabilité dans la péninsule coréenne", a déclaré un porte-parole de l'ONU, Farhan Haq.

Il a également indiqué que les résolutions empêchant la Corée du Nord de développer cette technologie relevaient "bien entendu du droit international".

L'intention affichée par Pyongyang a été largement condamnée par les capitales étrangères mercredi, notamment par les voisins comme la Chine, qui s'est dite inquiète tandis que le Japon prévoit d'ouvrir le feu sur tout projectile qui menacerait son territoire.

Quelques semaines après avoir mené son quatrième essai nucléaire, le régime le plus fermé au monde a averti lundi trois agences de l'ONU de son intention de lancer entre les 8 et 25 février une fusée transportant un satellite.

La Corée du Nord assure que son programme spatial a des visées purement scientifiques, mais les Etats-Unis et leurs alliés voient ses essais de fusées comme une couverture à son programme de développement de missiles balistiques intercontinentaux (ICBM).

La décision de la Corée du Nord "va aggraver encore les profondes inquiétudes que la communauté internationale a déjà, dans la foulée de l'essai nucléaire", a ajouté le porte-parole de M. Ban dans un communiqué, selon lequel le secrétaire général de l'ONU a qualifié cela de "développement profondément troublant".

cml/sha/elm