NOUVELLES
03/02/2016 01:51 EST | Actualisé 03/02/2017 00:12 EST

Australie: mobilisation des agriculteurs pour défendre les visas vacances travail

La fédération australienne des agriculteurs a lancé mercredi une campagne afin de protester contre une taxe qui doit être imposée à de jeunes travailleurs étrangers en visa vacances travail, expliquant qu'il s'agit d'une main d'oeuvre "indispensable" pour leur secteur.

Ce visa permet à des jeunes de 18 à 30 ans, provenant d'une vingtaine de pays dont la France, de rester un an en Australie, en alternant vacances et travail. Le visa peut être reconduit une année à certaines conditions.

Selon la National Farmers' Federation (NFF), qui représente les agriculteurs, environ 40.000 titulaires de ce visa travaillent chaque année dans des fermes. Ils gagnent en moyenne 15.000 dollars (9.725 euros) pendant leur séjour, selon la NFF.

Leurs revenus sont actuellement taxés à partir de 18.200 dollars australiens (11.800 euros), à 19%, mais à partir du 1er juillet, leurs revenus doivent être imposés à 32,5% dès le premier dollar.

La NFF a lancé une pétition et une campagne sur les réseaux sociaux avec le mot clé #backpackertax afin de protester contre cette mesure. La Fédération estime que les agriculteurs vont avoir du mal à recruter à cause de cette taxe.

"Travailler dans l'agriculture ne sera pas rentable", critique Charlie Armstrong, en charge de l'emploi à la NFF. "Nous avons déjà observé que la taxe de 32,5% fait peur aux visas vacances travail", affirme-t-il dans un communiqué. "Au Canada ou en Nouvelle-Zélande, ils pourront travailler dans des fermes en étant moins taxés", poursuit-il.

"Le secteur agricole dépend des (visas vacances travail, NDLR) pour combler de graves manques de main d'oeuvre (...), notamment au moment des récoltes ou quand la production de lait est au sommet", explique Charlie Armstrong.

La NFF, qui juge les visas vacances travail "indispensables" à leur secteur, suggère au gouvernement de plutôt imposer une taxe à 19% dès le premier dollar gagné.

L'Australie accueille environ 150.000 visas vacances travail par an. Près de 23.500 Français ont séjourné dans le pays en 2015 dans ce cadre.

ctx/emi/cb/pt