NOUVELLES
31/01/2016 22:34 EST | Actualisé 31/01/2017 00:12 EST

Yémen: Al-Qaïda se déploie sans résistance dans une localité du sud-est

Des combattants d'Al-Qaïda au Yémen, profitant de la poursuite du conflit dans ce pays, se sont déployés sans résistance dans une localité de la province de Chabwa (sud-est), a indiqué lundi un responsable local et des chefs tribaux.

Ces hommes armés ont érigé des points de contrôle dans et autour de la localité d'Azzan qui se trouve sur une route reliant la ville d'Ataq, capitale de Chabwa, à celle de Moukalla, capitale de la vaste province du Hadramout aux mains d'Al-Qaïda depuis avril dernier.

Ils ont planté la bannière d'Al-Qaïda sur leurs barrages et pris position dans des bâtiments publics, selon ces sources.

"L'Etat est absent et il n'est pas étonnant que ce vide soit comblé par Al-Qaïda", a commenté un responsable local sous le couvert de l'anonymat.

Selon des chefs tribaux, la plupart des combattants qui se sont déployés à Azzan sont originaire de la localité.

Al-Qaïda est traditionnellement bien implanté dans le sud et le sud-est du Yémen. L'organisation a profité de la contestation contre le régime de l'ancien président Ali Abdallah Saleh pour s'y renforcer après 2011.

Le conflit opposant le gouvernement du président Abd Rabbo Mansour Hadi aux rebelles chiites Houthis qui dure depuis mars 2015 lui a également servi pour se renforcer davantage dans le sud et le sud-est du pays.

Les combattants d'Al-Qaïda contrôlent depuis avril dernier Moukalla, importante ville portuaire, et agissent presque à visage découvert à Aden, ville du sud déclarée "capitale provisoire du Yémen" par les partisans de M. Hadi.

Al-Qaïda est toutefois de plus en plus concurrencé par le groupe Etat islamique (EI) qui a revendiqué ces derniers mois plusieurs attentats spectaculaires à Aden.

Dans cette ville, la deuxième du Yémen, des jihadistes multiplient les attaques contre les responsables des services de sécurité et des membres de l'administration du président Hadi qui réside à Aden, tout comme le vice-président et chef du gouvernement Khaled Bahah.

faw/mh/ras/feb