NOUVELLES
01/02/2016 08:28 EST | Actualisé 01/02/2017 00:12 EST

Un prix culinaire pour les bonnes causes

Des grands chefs de plusieurs nationalités ont présenté lundi un nouveau prix culinaire destiné à récompenser les restaurateurs ayant un impact positif pour la société, y compris en dehors de l'assiette.

L'Espagnol Joan Roca, chef de l'établissement El Celler de Can Roca, meilleur du monde en 2015 selon la prestigieuse revue britannique Restaurant, et le Péruvien Gaston Acurio, ont lancé le prix à Saint-Sébastien, ville du Pays basque espagnol (nord) connue pour ses nombreux restaurants étoilés au guide Michelin.

Les deux chefs feront partie du jury du prix créé par le Centre culinaire basque, une université gastronomique née en 2011 dans le sillage d'une révolution culinaire espagnole symbolisée par Ferran Adria, père de la cuisine moléculaire.

Le prix récompense d'abord une initiative "qui aura surtout un grand engagement avec la société". "C'est la clé de ce prix : il n'est pas nécessaire que ce soit de la haute gastronomie", a dit Joan Roca à l'AFP.

Des chefs de renom mettent depuis longtemps leur image et leurs talents au service de causes sociales, comme le Britannique Jamie Oliver, qui a fait campagne pour une meilleure qualité des repas dans les cantines scolaires ou a engagé des chômeurs comme apprentis dans son restaurant Fifteen à Londres.

Gaston Acurio a quant à lui ouvert une école de cuisine pour les enfants défavorisés au Pérou.

Le "Basque Culinary World Prize" sera le premier prix culinaire à récompenser de telles pratiques.

"Chaque année, le prix sera décerné à un chef qui démontre comment la gastronomie peut être une force transformatrice", a dit Joxe Mari Aizega, directeur général du centre.

Le prix "servira à souligner le travail qui se fait dans le monde entier : des projets liés à des thèmes culturels, à la responsabilité sociale, à la durabilité, au développement économique".

Les chefs candidats au prix devront être présentés en ligne par un professionnel du monde de la gastronomie.

Le gagnant recevra 100.000 euros, à réinvestir dans un projet démontrant le rôle positif de la gastronomie dans la société.

Les candidatures sont ouvertes depuis lundi et jusqu'au 30 avril. En juin, 20 finalistes seront sélectionnés et le gagnant sera annoncé le 11 juillet.

En plus de Joan Roca et Gaston Acurio, le jury comprendra aussi Ferran Adria, le Britannique Heston Blumenthal, le Français Michel Bras et des experts comme Hilal Elver, rapporteur spécial sur le droit à l'alimentation pour le Haut commissariat aux droits de l'homme des Nations unies.

mbx/pmr/av/fjb

COMPAGNIE GENERALE DES ETABLISSEMENTS MICHELIN SCA