NOUVELLES
01/02/2016 02:43 EST | Actualisé 01/02/2017 00:12 EST

Michelin France: trois étoiles pour Alain Ducasse au Plaza Athénée et le restaurant Le Cinq

Le chef français Alain Ducasse a été récompensé d'une troisième étoile au Michelin dans le palace parisien Plaza Athénée mais en a perdu une autre dans son restaurant du Meurice, autre hôtel de luxe de la capitale, selon le palmarès du célèbre guide gastronomique Michelin dévoilé lundi.

Endeuillée par le suicide présumé du chef Benoît Violier dimanche, l'édition 2016 a par ailleurs accordé un troisième macaron, suprême récompense pour un chef, au restaurant Le Cinq, sous la houlette du chef Christian Le Squer à l'hôtel parisien du George V.

Le Relais Bernard Loiseau à Saulieu, en Bourgogne (centre-est), dirigé par la veuve du chef depuis son suicide il y a 13 ans, a lui perdu sa troisième étoile.

"Je suis choquée et très déçue de constater que le Guide Michelin a décidé de classer le restaurant du Relais Bernard Loiseau, après 25 ans, dans la catégorie 2 étoiles", a déclaré Dominique Loiseau, présidente du groupe éponyme, dans un courriel diffusé à son entourage, dont l'AFP a obtenu copie.

"Avec l'équipe du Relais Bernard Loiseau, nous allons tout mettre en oeuvre, toute notre énergie, pour récupérer cette étoile! C'est notre challenge pour 2016", a-t-elle ajouté.

"Il me plaît à dire qu'on peut vivre sans les étoiles Michelin mais on vit beaucoup mieux avec!", a réagi pour sa part Alain Ducasse. "C'est la huitième fois que j'ai trois étoiles, ils me les ont enlevées quatre ou cinq fois, je ne compte plus, et ça continue!"

Avant l'annonce du palmarès 2016, une minute de silence a été observée par l'assistance en hommage au chef franco-suisse Benoît Violier, 44 ans, qui dirigeait le Restaurant de l'Hôtel de Ville à Crissier (Suisse), triplement étoilé par l'édition suisse du guide.

Il avait également été auréolé récemment de la première place de "La Liste", classement de 1.000 "restaurants d'exception" dans le monde réalisé sous l'impulsion du ministère français des Affaires étrangères pour répondre au classement britannique controversé des "50 Best".

alm-mb/na/mw/pt