NOUVELLES
01/02/2016 04:46 EST | Actualisé 01/02/2017 00:12 EST

Les pourparlers sur la Syrie doivent conduire à une transition sans Assad (Londres)

Les négociations de paix entre l'opposition et le régime syriens à Genève doivent déboucher sur une "transition politique" sans le président Bachar al-Assad, a déclaré lundi à Amman le ministre britannique des Affaires étrangères Philip Hammond.

"Les négociations de paix sur la Syrie doivent déboucher sur une transition politique sans Assad et mettre fin aux souffrances du peuple syrien", a déclaré M. Hammond au cours d'une conférence de presse conjointe avec son homologue jordanien Nasser Judeh.

Le ministre britannique a salué "la décision difficile du Haut comité des négociations (opposition) de participer aux pourparlers de paix", malgré, selon lui, la poursuite des bombardements de la part du régime et de la Russie" contre les groupes rebelles en Syrie.

Des représentants du régime syrien et de l'opposition se trouvent à Genève où l'ONU tente de mettre en place un dialogue indirect entre les deux camps pour trouver une issue négociée à une guerre dévastatrice qui a fait plus de 260.000 morts en près de cinq ans.

L'opposition syrienne tente d'obtenir des gages en faveur des civils, avant d'entamer les négociations.

M. Judeh a estimé qu'il y avait "une lueur d'espoir. "Nous devons suivre et soutenir" les négociations, a-t-il dit, affirmant une nouvelle fois que son pays était favorable à "une solution politique" à la crise syrienne.

msh-ila/mer