NOUVELLES
01/02/2016 13:22 EST | Actualisé 01/02/2017 00:12 EST

Le premier ministre de la Saskatchewan veut que Trudeau défende le pétrole

REGINA — Le premier ministre de la Saskatchewan croit que l'Office national de l'énergie (ONÉ) peut jouer un rôle d'arbitre dans le dossier de l'oléoduc Énergie Est, mais Justin Trudeau doit se prononcer.

Brad Wall affirme que le secteur de l'énergie a besoin d'un allié à Ottawa et au bureau du premier ministre.

De plus, les nouvelles mesures, annoncées la semaine dernière, pour évaluer les grands projets énergétiques comme les oléoducs sont déroutantes, a-t-il déclaré.

Les projets d'oléoducs devront désormais être évalués sur les émissions de gaz à effet de serre qu'ils produiront en amont, dans le processus d'extraction et de traitement de tout pétrole transporté.

D'après M. Wall, une évaluation environnementale est essentielle, mais il semble qu'Ottawa traite le secteur de l'énergie différemment des autres industries qui impliquent aussi le transport de biens et de produits chimiques à travers le pays.

Énergie Est transporterait environ un million de barils de pétrole par jour des raffineries de l'Alberta et de la Saskatchewan jusque dans les provinces maritimes.