NOUVELLES
01/02/2016 05:30 EST | Actualisé 01/02/2017 00:12 EST

Le pétrole ouvre en baisse à New York, l'espoir d'un rééquilibrage s'estompe

Les cours du pétrole ont ouvert en baisse lundi à New York, les investisseurs perdant espoir d'un rééquilibrage du marché après un mauvais indicateur chinois et de nouveaux doutes sur la possibilité d'un accord international sur une réduction de la production.

Vers 14H15 GMT, le cours du baril de référence (WTI) pour livraison en mars perdait 1,14 dollar à 32,48 dollars sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), alors qu'il avait gagné plus de trois dollars lors des quatre précédentes séances.

"Les informations chinoises font baisser beaucoup de marchés et pour le pétrole c'est une donnée essentielle qui est de mauvais augure pour les perspectives de la demande, c'est un point négatif important", a commenté John Kilduff, chez Again Capital.

L'activité manufacturière chinoise s'est de fait nettement contractée en janvier, enregistrant son plus fort repli depuis plus de trois ans, selon un indice gouvernemental publié lundi qui confirme l'essoufflement du secteur industriel dans la deuxième économie mondiale.

Par ailleurs, M. Kilduff s'est fait l'écho d'informations de presse selon lesquelles "un haut responsable de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep) a dit qu'il était trop tôt pour parler d'une réunion d'urgence" destinée à évoquer les moyens de freiner une production mondiale dont la surabondance face à une demande sans élan plombe les cours.

Les cours avaient surtout bénéficié la semaine dernière de rumeurs sur des négociations entre la Russie et l'Opep, afin de réduire leur production.

Jeudi, Moscou avait évoqué explicitement une réunion en février avec l'Opep ainsi qu'une baisse de 5% de la production.

En outre, le président vénézuélien Nicolas Maduro a assuré samedi que les pays de l'Opep et les pays producteurs de pétrole non membres de cette organisation étaient "proches" d'un accord visant à stabiliser les prix du pétrole.

Mais, lundi, un responsable de l'Opep a douché ces espoirs, a noté M. Kilduff en citant des informations de presse.

chr/jld/sha