NOUVELLES
01/02/2016 05:54 EST | Actualisé 01/02/2017 00:12 EST

Le Japon cherche entraîneur par interim en attendant Jamie Joseph

Le Japon, pays hôte de la prochaine Coupe du monde de rugby en 2019, est à la recherche d'un entraîneur par interim pour son équipe nationale en attendant l'arrivée du Néo-Zélandais Jamie Joseph, prévue seulement en août, selon la fédération japonaise.

"On y travaille toujours", a dit le nouveau manager du rugby japonais, Masahiro Kunda, lundi, au sujet d'un possible entraîneur par intérim après le départ de l'Australien Eddie Jones, devenu sélectionneur de l'Angleterre. "C'est un processus, et tout ce que l'on peut dire c'est qu'on étudie les différentes options", a-t-ajouté Masahiro Kunda.

Le Japon, surprise du dernier Mondial en Angleterre pour avoir gagné trois de ses cinq matches de poule en battant surtout l'Afrique du Sud 34-32, devrait ainsi être contraint de composer sans sélectionneur pour le Championnat d'Asie qui démarre en avril, tout comme pour la réception de l'Ecosse pour deux test-matches, les 18 et 25 juin.

Joseph, âgé de 46 ans, entraîne depuis 2011 les Otago Highlanders. L'an passé, il a conduit la franchise néo-zélandaise à son premier titre en Super 15, le Championnat des clubs de l'hémisphère sud.

En tant que joueur, Joseph avait successivement porté les maillots des All Blacks et des "Brave Blossoms", participant à la Coupe du monde en 1995 avec les premiers et à celle de 1999 avec les seconds.

Parlant parfaitement le Japonais pour avoir déjà dirigé un club au Japon, Joseph doit terminer la saison avec son club avant d'aller prendre ses fonctions de sélectionneur nippon.

alh/rr/dhe