NOUVELLES
01/02/2016 07:39 EST | Actualisé 01/02/2017 00:12 EST

L'Est de Montréal «déshérité» par le gouvernement libéral, dit Lisée

MONTRÉAL — L'opposition péquiste reproche au gouvernement libéral d'avoir négligé, voire «déshérité», l'Est de Montréal depuis son élection, alors que plusieurs dossiers traînent, comme le prolongement de la ligne bleue du métro et l'avenir du toit du Stade olympique.

Quatre députés péquistes et un député du Bloc québécois ont rencontré la presse, lundi à Montréal, pour dénoncer l'inaction du gouvernement libéral dans ces dossiers et dans d'autres, comme la rénovation attendue de l'Hôpital Maisonneuve-Rosemont, la salubrité des écoles dans l'Est de Montréal et la salubrité des logements.

Le député de Rosemont et président du caucus des députés péquistes de Montréal, Jean-François Lisée, y voit un «désintérêt presque structurel» envers l'Est de Montréal de la part du gouvernement libéral.

Il ne va toutefois pas jusqu'à affirmer que ce serait parce que des députés péquistes y ont été élus.

Cette région de Montréal abrite quelque 700 000 citoyens, a-t-il souligné.