NOUVELLES
01/02/2016 01:05 EST | Actualisé 01/02/2017 00:12 EST

Fraude fiscale au Brésil: "Prouvez-le", dit Neymar

L'attaquant-vedette de FC Barcelone Neymar a réclamé dimanche que l'on produise des preuves contre lui et son père dans une affaire de fraude fiscale au Brésil, après que la justice de son pays d'origine a rejeté son recours dans cette affaire qui date de 2007 et 2008, deux jours avant une convocation pour de présumés faits similaires en Espagne.

"Avant de dire des bêtises - qu'on aurait caché ceci ou cela - ils devraient le prouver", a dit le capitaine de la Seleçao à la chaîne de télévision brésilienne Globo. Neymar devra payer 112.000 dollars d'amende (environ 103.000 euros) pour fraude fiscale lorsqu'il évoluait au club de Santos, près de Sao Paulo, en 2007 et 2008, selon une décision du 15 janvier.

"Mon père fait tout pour que je puisse me concentrer complètement sur le foot. Il s'occupe des affaires, a insisté Neymar, avant d'ajouter: "A partir du moment où on voit souffrir quelqu'un qu'on aime, ça commence à faire mal."

La superstar brésilienne est convoquée devant un juge d'instruction en Espagne mardi en vue de sa mise en examen pour "escroquerie" et "corruption" dans le cadre de son transfert controversé de Santos au FC Barcelone à l'été 2013.

Dans le cadre de cette affaire, la justice brésilienne a gelé une partie des actifs de Neymar (47,3 millions de dollars, soit 43,5 M EUR) pour fraude fiscale présumée entre 2011 et 2013. Elle soupçonne le joueur de ne pas avoir déclaré au trésor public un paiement de 10 millions d'euros fait par le Barça pour avoir des "droits préférentiels" dans son achat.

Pour l'heure, l'ailier gauche de 23 ans qui gagne 215.000 dollars par semaine selon des médias et qui se dit "heureux sur le terrain" dans l'entretien avec Globo, continue de rayonner avec son club, leader incontesté du championnat espagnol après la victoire 2-1 face au dauphin Atletico le week-end dernier.

rs/rr/jcp