POLITIQUE
01/02/2016 08:57 EST

Des chaînes humaines pour interpeler le nouveau ministre de l'Éducation

Le milieu de l'Éducation profite de la tenue d'une nouvelle édition des chaînes humaines du mouvement «Je protège mon école publique» pour lancer un appel au nouveau ministre de l'Éducation, Pierre Moreau.

La porte-parole du mouvement, Pascale Grignon, réclame un réinvestissement massif en Éducation. Déplorant l'inaction de l'ancien ministre François Blais, elle souhaite que l'arrivée de M. Moreau à l'Éducation fasse bouger les choses.

Le mouvement, qui est appuyé par le Parti québécois (PQ), Québec solidaire (QS), la Fédération des comités de parents du Québec (FCPQ), l'Association québécoise des CPE et la Coalition des parents d'enfants à besoins particuliers, souhaite démontrer que la mobilisation se poursuit à l'approche du dépôt du budget. Tous ces intervenants tiennent une conférence de presse ce matin à Montréal, à l'école primaire Petite Patrie, dans l'arrondissement Rosemont-La-Petite-Patrie.

La présidente du conseil d'établissement de l'école primaire hôte de la manifestation Stéphanie Courcy-Legros a dénoncé la fin d'un programme d'aide alimentaire au sein de son école. «On a des enfants qui ne peuvent plus bénéficier de repas à moindres coûts, explique la présidente. Ces enfants doivent retourner à la maison pour le dîner parfois sans avoir de repas.»

Mme Courcy-Legros dénonce également les compressions dans les services de garde en milieu scolaire. Plusieurs enfants - «des enfants à la clé dans le cou» - retournent à la maison «sans trop savoir où se diriger», déplore-t-elle.

Le porte-parole du PQ en matière d'éducation, Alexandre Cloutier, entend talonner le ministre Moreau lors de la reprise des travaux parlementaires. Il conseille au ministre de s'occuper de la réussite scolaire plutôt que de s'attarder aux structures du milieu de l'éducation. Rappelant que la durée de vie des ministres de l'Éducation est de 13 mois dans son gouvernement, M. Cloutier estime que ce secteur est «une énorme».

«Il [Philippe Couillard] avait dit que l'éducation était une priorité, or, c'est le troisième ministre en 20 mois. Espérons que le ministre Moreau soit meilleur.»

— Alexandre Cloutier

La députée de QS, Françoise David, participera également à la conférence de presse.

Pierre Moreau est devenu le troisième ministre à prendre la direction de l'Éducation depuis l'élection du gouvernement Couillard en avril 2014. Yves Bolduc est demeuré en poste 10 mois, avant de quitter la vie politique, et François Blais y est resté 11 mois. Le premier ministre Couillard a dépêché l'un des hommes forts de son gouvernement pour succéder à M. Blais lors du remaniement ministériel la semaine dernière.

Voir aussi:

Le milieu de l'Éducation a dû composer avec des compressions budgétaires de 1 milliard de dollars au cours des six dernières années, dont 350 millions pour l'année 2015-2016. Le budget de l'éducation a pratiquement été gelé, avec une hausse de 0,2 % pour l'année scolaire en cours, ce qui, pour les syndicats, correspond à un manque à gagner de 350 millions de dollars compte tenu de la croissance des besoins.

Plus de détails à venir...