NOUVELLES
31/01/2016 06:48 EST | Actualisé 31/01/2017 00:12 EST

Un raid permet d'arrêter 24 membres du cartel mexicain de Sinaloa

TUCSON, Ariz. — Une opération menée dans le plus grand secret près de la frontière de l'Arizona et du Mexique a permis l'arrestation d'une vingtaine de présumés hauts dirigeants du cartel de Sinaloa, selon une porte-parole du service frontalier des États-Unis.

Le raid s'est déroulé vendredi à Lukeville, en Arizona, et à Sonoyta, au Mexique. L'unité des enquêtes sur la sécurité intérieure, qui fait partie du service frontalier, a aidé les autorités mexicaines à épingler 24 personnes soupçonnées d'appartenir au cartel de Sinaloa, l'une des plus importantes organisations de narcotrafiquants du pays, a indiqué Gillian M. Christensen.

L'agence américaine de lutte contre le trafic de drogue (DEA), le FBI, le service des douanes et de la protection des frontières des États-Unis, l'État de l'Arizona et d'autres organisations locales ont également prêté main-forte aux forces mexicaines.

Selon Mme Christensen, le cartel de Sinaloa a exporté des millions de livres de drogue, dont de la marijuana, de l'héroïne, de la cocaïne et de la méthamphétamine, aux États-Unis depuis sa création. Il a également importé clandestinement des millions de dollars américains et des armes au Mexique.

Plusieurs types d'armes d'assaut et des centaines de livres de drogue ont aussi été saisis durant la descente de vendredi.

Ces arrestations sont un nouveau coup dur pour le cartel de Sinaloa, déjà ébranlé par la capture du baron de la drogue Joaquin «El Chapo» Guzman le 8 janvier, six mois après sa spectaculaire évasion d'une prison à sécurité maximale mexicaine.

Le gouvernement du Mexique a annoncé qu'il allait extrader Guzman vers les États-Unis à la demande de ces derniers.

Les 24 individus arrêtés vendredi n'ont pas été identifiés. Ils étaient détenus par les autorités mexicaines et le gouvernement américain a dit prévoir demander leur extradition.