NOUVELLES
31/01/2016 07:15 EST | Actualisé 31/01/2017 00:12 EST

Tournoi - Fiche d'identité: pays de Galles

PAYS DE GALLES

Entraîneur: Warren Gatland (NZL, depuis décembre 2007)

Capitaine: Sam Warburton (27 ans, 60 sélections, troisième ligne, Cardiff Blues)

Palmarès: 26 victoires

11 Grands Chelems (1908, 1909, 1911, 1950, 1952, 1971, 1976, 1978, 2005, 2008, 2012)

Tournoi-2015: 3e (3 victoires, 2 défaites)

Le contexte. Considérablement affaibli par les forfaits avant la Coupe du monde, le pays de Galles a résisté mais il lui a manqué une étincelle pour confirmer son point d'orgue, sa victoire contre l'Angleterre (28-25) en poules et s'est arrêté avec les honneurs en quarts de finale contre l'Afrique du Sud (19-23). Toujours conduit par Warren Gatland, le XV du Poireau conserve son ossature pour le Tournoi-2016. Si l'arrière Leigh Halfpenny, le demi de mêlée Rhys Webb et le centre Scott Williams manquent toujours, le Clermontois Jonathan Davies, l'une des stars d'une équipe qui se connait parfaitement, est de retour. La charnière formée de l'ouvreur Dan Biggar, qui a confirmé cet automne son excellente Coupe du monde, et du demi de mêlée Gareth Davies, qui s'est révélé au Mondial, sera suivie de près. Et ceci dès le déplacement chez le double tenant du titre irlandais, dimanche. Après celui-ci, le pays de Galles en saura plus sur ses chances de décrocher, après deux troisièmes places, son premier Tournoi depuis 2013.

Le joueur à suivre: Jonathan Davies (centre). Gravement blessé au printemps à un genou et forfait pour la Coupe du monde, le centre de Clermont, qui reviendra aux Scarlets l'été prochain, constitue un renfort de poids pour le XV du Poireau. Grâce au retour du "Renard" (27 ans, 48 sél.), le sélectionneur Warren Gatland va ainsi pouvoir reconstituer avec Jamie Roberts la fameuse paire de centres indéboulonnable depuis plusieurs années.

L'objectif. Warren Gatland (entraîneur): "Ce Tournoi sera très ouvert. Dans ce Tournoi, l'enjeu prime sur le jeu, mais on a vu ce que l'on est capable de faire lors de la dernière journée il y a un an (festival offensif contre l'Italie). Ce sera difficile de gagner, tout simplement parce que d'autres équipes peuvent également le faire. (...) C'est une épreuve qui se joue sur votre propre dynamique et la clé, c'est votre confiance. En ce moment, on n'est pas mal je crois. L'an passé, on a commencé doucement, mais en général, on est bon après les Coupes du monde, car on profite du temps passé ensemble."

Equipe-type: L. Williams - Cuthbert, J. Davies, J. Roberts, North - (o) Biggar, (m) G. Davies - Warburton (cap.), Faletau, Lydiate - A.W. Jones, Charteris - Lee, Baldwin, Jenkins

cd/nk/sk