NOUVELLES
31/01/2016 00:08 EST | Actualisé 30/01/2017 00:12 EST

Le policier philippin tentait de passer tarsiers, varans et hiboux en contrebande

Un policier de l'aéroport de Manille a été arrêté pour avoir tenté de passer 47 animaux rares, parmi lesquels des tarsiers, des varans et des hiboux, en contrebande vers le Japon, a annoncé dimanche une responsable philippine.

La cargaison illégale -11 tarsiers, 11 serpents, 11 varans, huit lézards, des hiboux grands-ducs et des petits-ducs scops- a été découverte jeudi. Les animaux étaient dans des boîtes de polystyrène étiquetées comme contenant des plantes aquatiques, a indiqué Theresa Mundita Lim, responsable du bureau chargé de la biodiversité.

"Nous avons reçu un tuyau en janvier et commencé la surveillance", a-t-elle dit, en précisant que le suspect, qui profitait des facilités d'accès à l'aéroport liées à sa fonction, avait déjà été interpellé pour des faits similaires par le passé.

Il est passible de quatre ans d'emprisonnement pour violation des lois protégeant la biodiversité.

Mme Lim a indiqué que des malfaiteurs avaient déjà tenté par le passé de sortir illégalement des cacatoès. C'est cependant la première fois qu'elle voit un tarsier caché dans du fret aérien.

Le tarsier des Philippines, un des plus petits primates au monde, est considéré comme "quasi menacé" par l'Union Internationale pour la Conservation de la Nature (UICN).

Ce n'est pas le premier scandale qui ébranle l'aéroport international Ninoy Aquino. L'an dernier, six policiers de l'aéroport ont été arrêtés pour avoir dissimulé des balles dans des bagages afin de faire chanter des touristes.mm/sm/jac/at