NOUVELLES
31/01/2016 01:06 EST | Actualisé 31/01/2017 00:12 EST

L'industrie du taxi se mobilise contre Uber: des recours seront étudiés dimanche

MONTRÉAL — L’industrie québécoise du taxi se mobilise pour contrer le service de transport Uber.

Le Regroupement des travailleurs autonomes Métallos, qui dit représenter près de 4000 chauffeurs et propriétaires de taxis du Québec, a convoqué ses membres en assemblée générale extraordinaire dimanche, à Montréal, pour discuter d'un plan d'action.

L’avocat Marc-Antoine Cloutier a obtenu le mandat d’évaluer tous les recours juridiques possibles pour faire cesser les opérations de Uber, qualifiées d’illégales par le regroupement.

La possibilité que les chauffeurs soient indemnisés dans un recours collectif sera également soulevée. Le gouvernement du Québec sera interpellé afin que ses lois encadrant l’industrie du taxi soient observées.

Me Cloutier explique que les chauffeurs de taxi sont exaspérés par la concurrence illégale de Uber, alors qu’ils payent leur permis et respectent les lois.