NOUVELLES
31/01/2016 08:10 EST | Actualisé 31/01/2017 00:12 EST

L'Arabie saoudite et la Turquie affirment leur soutien aux opposants syriens

L'Arabie saoudite et la Turquie ont affirmé dimanche leur soutien aux opposants syriens, partis à Genève pour des négociations indirectes organisées par l'ONU afin de trouver une issue à la guerre qui a fait plus de 260.000 morts en près de cinq ans.

"Nous avons la même position, qui consiste à soutenir nos frères syriens, directement où lorsqu'ils participent à des réunions internationales", a déclaré dans une conférence de presse le ministre saoudien des Affaires étrangères, Adel al-Jubeir.

"Nous soutenons les demandes de trêve et d'acheminement de l'aide humanitaire (des opposants syriens)", a renchéri le ministre turc des Affaires étrangères turc, Mevlüt Cavusoglu.

M. Jubeir a salué "la position noble et courageuse de la Turquie" sur le conflit syrien.

Les deux ministres ont donné une conférence de presse conjointe à la fin d'une visite de deux jours du Premier ministre turc, Ahmet Davutoglu, en Arabie saoudite.

Ce dernier a eu des entretiens dimanche avec le roi Salmane qui ont notamment porté, selon l'agence officielle SPA, sur les questions régionales et les relations bilatérales.

M. Jubeir a annoncé que les deux pays avaient décidé de mettre en place un "conseil de coordination stratégique".

Cette instance sera chargée, a-t-il expliqué, de coordonner les positions des deux pays dans "la lutte contre le terrorisme, les domaines politique, militaire, sécuritaire" et d'autres secteurs.

"L'Arabie saoudite et la Turquie sont les deux premières puissances économiques du Moyen-Orient" et partagent les mêmes positions sur le Syrie, le Yémen, la nécessité d'assurer le trafic maritime dans la région, les questions de sécurité régionale et la lutte contre l'extrémisme, a-t-il ajouté.

L'objectif est de "relever le niveau de notre coopération et de l'organiser", a noté de son côté le ministre turc des Affaires étrangères.

bur/mh/feb