NOUVELLES
31/01/2016 08:56 EST | Actualisé 31/01/2017 00:12 EST

Fifa - Sexwale: "Je suis toujours en course"

"Je suis toujours en course", a déclaré dimanche à l'AFP l'un des cinq candidats à la présidence de la Fifa, le Sud-Africain Tokyo Sexwale, écartant les rumeurs sur un retrait de sa candidature.

"Je suis toujours en course et je ne m'enfuis pas", a déclaré Sexwale à Doha, où il assistait au championnat d'Asie des moins de 23 ans. Le Sud-Africain a ajouté qu'il serait bien en lice à l'élection du 26 février, sauf "tremblement de terre".

Dimanche, la presse sud-africaine a estimé que Sexwale n'obtiendrait sans doute pas le soutien de l'Afrique dans la course à la présidence de la Fifa.

"A peu près tout le monde sur le continent dit qu'il doit se retirer de la course", a affirmé au journal sud-africain Sunday Times un responsable de la Fédération sud-africaine de football (SAFA), dont l'identité n'a pas été dévoilée.

Jugée trop discrète, la campagne menée par l'homme d'affaires et ex-compagnon de route de Nelson Mandela a déjà été la cible de critiques à travers le continent.

Par ailleurs, l'un des favoris, le Cheikh bahreini Salman, lui aussi présent à Doha, a estimé que l'élection se jouerait entre lui et le Suisse Gianni Infantino.

Dans un entretien à l'AFP, il a mis la pression sur les trois autres postulants, Sexwale, le prince jordanien Ali et le Français Jérôme Champagne.

"Tout candidat qui sent qu'il ne pourra pas rassembler un nombre minimum (de voix) ne devrait, selon moi, pas continuer" à postuler, a déclaré le cheikh.

dh-pr/tba