NOUVELLES
31/01/2016 06:13 EST | Actualisé 31/01/2017 00:12 EST

Europe: les Anglais menacés animent un mercato atone

Le marché des transferts hivernal a été particulièrement calme en Europe avant sa clôture lundi soir, tout juste animé par les clubs anglais menacés par la relégation et qui n'hésitent pas à débourser des millions pour se renforcer.

ANGLETERRE

Pour les clubs de bas de tableau, il s'agit d'éviter une relégation qui les priverait d'une part du roboratif gâteau des nouveaux droits TV.

Dans la zone rouge, Newcastle a déjà déboursé 32 millions d'euros pour deux internationaux anglais (Shelvey et Townsend), et six autres pour le Bordelais Saivet. Sunderland aussi est allé pêcher en France avec Koné (Lorient, 6 M EUR) et Khazri (Bordeaux, environ 10 M EUR). Malgré les souhaits de Rémi Garde, Aston Villa n'a pas bougé, peut-être parce que la descente est inévitable. Autre club à la lutte pour le maintien, Norwich a investi 25 M EUR sur Naismith (Everton), Klose (Wolfsburg) et Pinto (Zagreb).

Du côté des gros, il s'agit plus d'un mercato d'ajustement, voire neutre chez les deux clubs de Manchester, qui n'ont pas bougé d'un iota.

Chelsea, toujours en mal de buteurs, s'est fait prêter Pato, ce qui peut donner à Rémy des idées de départ. Les Blues ont toutefois fait le meilleur coup à la vente en cédant Ramires en Chine pour 26 M EUR.

Arsenal a pris Elneny à Bâle, un milieu égyptien, alors que Debuchy pourrait partir. Liverpool était disposé à mettre 32 M EUR sur Teixeira (Shakhtar) mais il pourrait bien finir avec la seule arrivée du défenseur Caulker (QPR).

ESPAGNE

Au Barça, la levée de sa sanction d'interdiction de recrutement en 2015 a permis l'inscription des recrues estivales Arda Turan et Aleix Vidal. Mais sauf surprise de dernière minute, ces deux noms n'auront pas été suivis d'autres renforts, même si le club a reconnu avoir tenté d'attirer l'ailier international espagnol du Celta Vigo Nolito (29 ans), dont la clause libératoire à 18 M EUR a sans doute refroidi les dirigeants catalans.

Au Real et à l'Atletico, même l'annonce d'une sanction similaire à partir de l'été prochain pour des infractions dans les transferts de joueurs mineurs n'a pas poussé à l'achat les deux clubs, qui ont d'ailleurs obtenu vendredi de la Fifa un effet suspensif jusqu'à ce que la commission d'appel se prononce.

Pour le Real, la principale nouveauté ce mois-ci a été la nomination de Zinédine Zidane à la place de Rafael Benitez, démis le 4 janvier. Le Français a néanmoins assuré à plusieurs reprises être très satisfait de son effectif actuel et ne pas vouloir de nouveaux joueurs.

C'est à l'Atletico Madrid que les choses ont le plus bougé: il a recruté deux milieux argentins, Kranevitter (8 M EUR, River Plate) et Augusto Fernandez (environ 6 M EUR, Celta Vigo), venu pallier la longue blessure du Portugais Tiago (tibia). Avec cet argent, le Celta a pu lui aussi se renforcer en faisant venir Beauvue de Lyon pour 5 millions d'euros plus bonus.

ITALIE

Le transfert le plus spectaculaire est sans doute celui d'Eder, passé de la Sampdoria à l'Inter Milan. L'attaquant né au Brésil est l'un des meilleurs buteurs de Serie A (12 buts) et il sera à l'Euro avec l'Italie, peut-être même comme titulaire. Son transfert a été rendu possible par le départ de Guarin pour la Chine pour 13 millions d'euros.

A la Roma, Gervinho est également parti en Chine. Iturbe a filé à Bournemouth et Cole a résilié son contrat. Le nouvel entraîneur Luciano Spalletti a pour l'instant obtenu deux renforts: le défenseur bosnien Zukanovic et l'attaquant El Shaarawy. Celui-ci, en échec à Monaco, a marqué samedi dès son premier match romain.

Naples, le leader, a recruté le jeune milieu de l'Atalanta, Grassi. La Juventus a simplement engagé pour la saison prochaine le très prometteur Mandragora, qui reste pour l'instant prêté à Pescara (Serie B).

La Fiorentina s'est renforcée avec Zarate, l'ancien Montpelliérain Tino Costa ou le prêt par Barcelone de Tello. L'ancien Lyonnais Bisevac est arrivé à la Lazio Rome et le Torino a obtenu le prêt de Immobile.

ALLEMAGNE

Aucun grand nom ni dans les arrivées ni dans les départs. La principale sensation vient du retour de Grosskreutz en Allemagne: après un automne sans jouer à Galatasaray, l'ex-défenseur de Dortmund, champion du monde sur le banc, a rejoint Stuttgart.

Le Bayern Munich n'a pas bougé le petit doigt, même après la blessure dès la reprise de Boateng, probablement indisponible pour trois mois. Le patron bavarois, Karl-Heinz Rummenigge, a ainsi résumé la situation: "Les meilleurs joueurs ne sont pas libres en hiver", les "transferts d'urgence coûtent essentiellement de l'argent au club" et le Bayern "reste bien équipé défensivement".

FRANCE

Le PSG et Marseille n'ont pour l'heure pas bougé.

Et c'est Monaco, comme d'habitude, qui s'est signalé, en attirant un nom, le buteur Vagner Love, qui s'est fait connaître autant par ses frasques nocturnes que ses buts au CSKA Moscou et remplace numériquement le jeune El Shaarawy, auteur d'un semestre flop en Principauté (parti à la Roma). Un autre Brésilien arrive sur le Rocher, le jeune défenseur central de l'Atletico Mineiro Jemerson (10 millions d'euros estimés).

Lyon a fait dans le dégraissage, en se séparant de joueurs devenus indésirables (Beauvue, Rose, Bisevac), tandis que Saint-Etienne a fait des paris (arrivée des Norvégiens Söderlund et Selnaes et du Néerlando-Marocain Tannane).

cd-jed-stt-sg/ybl/sk