NOUVELLES
31/01/2016 01:32 EST | Actualisé 31/01/2017 00:12 EST

Deux jihadistes présumés arrêtés en Grèce (source policière)

Deux hommes en possession de passeports suédois et transportant du "matériel de combat" ont été arrêtés en Grèce, soupçonnés d'être liés à des groupes jihadistes, ont indiqué des sources policières grecques dimanche.

Les deux hommes, l'un de 28 ans d'origine bosnienne et l'autre de 19 ans d'origine yéménite, voyageaient en bus lorsqu'ils ont été arrêtés jeudi à Alexandroupolis, dans la province de Thrace (nord), tout près de la frontière turque.

Du "matériel de combat", dont deux machettes et des uniformes militaires, a été retrouvé dans leurs bagages, selon les médias.

Les deux hommes, accusés de port d'armes, seront présentés mardi au procureur.

Le plus âgé est connu des autorités européennes pour ses liens avec les jihadistes, selon les sources policières. Il avait été reconnu coupable de préparation d'attaque terroriste et était surveillé de près par les autorités suédoises.

Selon Mega Channel samedi, il avait été arrêté en 2005 en Bosnie après une perquisition à son domicile au cours de laquelle la police avait découvert une ceinture d'explosifs, des explosifs et une vidéo dans laquelle un homme, au visage couvert, évoquait des attaques terroristes contre le Capitole et la Maison Blanche à Washington.

Il avait été condamné à 14 ans de prison puis libéré, a affirmé Mega Channel.

Les deux hommes sont entrés en Grèce par avion, à l'aéroport Eleftherios Venizelos d'Athènes, et auraient ensuite tenté de rejoindre la frontière gréco-turque par bus.

La provenance de leur vol à destination d'Athènes n'est pas connue mais les sources policières grecques affirment avoir été informées par un autre Etat européen.

str-kan/pyv/at