NOUVELLES
29/01/2016 07:59 EST | Actualisé 29/01/2017 00:12 EST

Une première réunion des ministres de l'Environnement du pays à Ottawa

OTTAWA — Les ministres de l'Environnement du pays se rencontrent à Ottawa, vendredi.

Leur objectif: trouver le moyen de réduire les émissions de gaz à effet de serre (GES) au Canada, pour respecter l'engagement pris à la conférence de Paris, en décembre, de limiter le réchauffement de la planète à moins de deux degrés Celsius.

Jeudi, à quelques heures de cette rencontre, la ministre fédérale de l'Environnement et du Changement climatique, Catherine McKenna, cherchait à tempérer les attentes. Elle a dit qu'il n'est pas question d'établir déjà des cibles de réduction des GES.

Tout au plus, les ministres des provinces, des territoires et Mme McKenna décideront-ils de la marche à suivre pour préparer la rencontre fédérale-provinciale des premiers ministres, prévue au début mars.

La rencontre de cette semaine des ministres de l'Environnement est la première depuis presque 10 ans au cours desquels chaque province a établi son propre plan pour lutter contre les changements climatiques.

Le nouveau gouvernement libéral à Ottawa s'est engagé à respecter les différentes approches des provinces.

L’Alberta a promis une taxe sur le carbone semblable à celle de la Colombie-Britannique. Au Québec, en Ontario et au Manitoba, on a plutôt choisi un système de plafonnement et d’échange des droits d’émission. Reste la Saskatchewan de Brad Wall qui est plutôt récalcitrante à tout l'exercice.

Tout de même, le premier ministre Justin Trudeau s'est engagé à fixer un prix national sur le carbone. 

C'est pour arriver à ça, donc, que les ministres de l'Environnement entamaient leurs discussions à Ottawa.