NOUVELLES
29/01/2016 04:05 EST | Actualisé 29/01/2017 00:12 EST

Un refuge pour migrants est attaqué à la grenade en Allemagne

BERLIN — Le ministre allemand de la Justice a promis vendredi de sévir contre les crimes xénophobes, après qu'une grenade ait été lancée dans la cour d'un centre d'accueil pour migrants dans le sud-ouest du pays.

Un porte-parole de la police régionale a dit que c'est par «pure chance» que la grenade n'a pas explosé et que l'attaque n'a donc pas fait de victimes tôt vendredi dans la ville de Villingen-Schwenningen.

L'Allemagne a accueilli environ 1,1 million de réfugiés, migrants et demandeurs d'asile l'an dernier. De multiples attaques ont été lancées contre des refuges, mais il s'agissait habituellement d'immeubles vacants qui étaient incendiés.

Le ministre Heiko Maass a déclaré que l'attaque à la grenade représente un nouveau niveau de haine et de violence. Il convoquera ses homologues des États afin de mieux coordonner les réponses locales et fédérales, de manière à poursuivre plus efficacement les auteurs de crimes xénophobes.

La police a formé une escouade spéciale pour retracer le ou les responsable(s) de l'attaque de Villingen-Schwenningen. Des experts légistes font aussi enquête.

Des gardes de sécurité ont repéré la grenade et éloigné les réfugiés en attendant l'arrivée de la police. L'engin a été neutralisé par l'escouade antibombe vers 5 h, heure locale, après l'évacuation d'une vingtaine de résidants.