NOUVELLES
29/01/2016 10:49 EST | Actualisé 29/01/2017 00:12 EST

Quand les étoiles conseillent le Tricolore

Les participants au rendez-vous des étoiles de la LNH sont bien au fait des malheurs du Canadien. Certains d'entre eux ont leur petite idée sur la manière de s'en sortir.

Patrice Bergeron, des Bruins de Boston, a d'abord indiqué qu'il ne souhaitait pas s'immiscer dans les affaires du Tricolore avant de parler de son expérience personnelle.

« Il y a des hauts et des bas dans chaque saison. Même dans une bonne saison, il y a des périodes creuses. Il faut juste revenir à la base et continuer d'avoir confiance en tant qu'équipe et en tant que joueur », a dit Bergeron.

Pour le vétéran Jaromir Jagr, des Panthers de la Floride, c'est souvent l'expérience des dirigeants d'une équipe qui peut faire la différence.

« Quand les défaites s'accumulent, il arrive qu'on se montre du doigt les uns, les autres. Ce que j'aime de notre organisation, c'est que personne n'a paniqué quand ça n'allait pas », a d'abord lancé Jagr, le plus âgé des participants avec ses 43 ans.

« Même durant notre séquence de 12 victoires, on ne jouait pas toujours bien. La chose la plus difficile à faire dans le sport, c'est d'essayer les choses quand tout semble aller bien », a poursuivi Jagr.

Le gardien Roberto Luongo a parlé de sa recette personnelle pour renouer avec le succès.

« Premièrement, je travaille plus fort dans les pratiques. Ça finit par se transporter dans les matchs. Deuxièmement, il faut oublier ce qui se passe, oublier la mauvaise séquence en cours. On va jouer au hockey et ce qui arrivera, arrivera. »

Luongo a ensuite reconnu qu'une équipe qui perd son joueur le plus utile va souffrir. « Tu peux survivre un bout de temps, mais Carey est tellement dominant que son absence fait une grosse différence sur une saison complète. »

L'entraîneur-chef des Panthers, Gérard Gallant sympathise avec la cause de Michel Therrien.

« Le Canadien a été victime de deux grosses blessures (Carey Price et Brendan Gallagher). On y ajoute un mauvais rebond ou deux à chaque match, et là l'équipe traverse une période difficile. Tout le monde sait qu'ils ont de bons joueurs et qu'ils forment une bonne équipe. »

« Ils vont travailler fort et ils s'en sortiront. Ils ont un bon personnel d'entraîneurs. Montréal va se relever. Je sais comment Michel (Therrien) se sent. Nous sommes tous passés par là. L'équipe a connu du succès depuis qu'il est revenu. C'est juste une mauvaise passe », a renchéri Gallant.