NOUVELLES
28/01/2016 22:54 EST | Actualisé 28/01/2017 00:12 EST

Philippines: l'empereur du Japon s'incline devant un mémorial pour les soldats japonais

L'empereur du Japon Akihito s'est incliné vendredi aux Philippines devant un mémorial honorant la mémoire des soldats japonais tués pendant l'occupation brutale de l'archipel par l'armée impériale nippone pendant la Seconde guerre mondiale.

Akihito, 82 ans et son épouse Michiko se sont inclinés à deux reprises devant le monument, où ils ont déposé des gerbes de fleurs blanches.

Ce monument a été érigé à Caliraya, localité sise au bord d'un lac à environ trois heures de route de Manille.

Le couple impérial a ensuite parlé aux descendants des soldats tués pendant la guerre.

Akihito et son épouse ont entamé mardi une visite historique de cinq jours dans l'archipel à l'occasion du soixantième anniversaire de la reprise des relations diplomatiques entre les deux pays.

Les Philippines, qui étaient auparavant sous domination américaine, ont subi entre 1942 et 1945 une occupation très dure de l'armée japonaise et ont été le théâtre de certains des combats les plus sanglants de la guerre en Asie.

Akihito a fait des hommages aux victimes japonaises et non japonaises de la guerre un pilier de son règne de près de trois décennies, baptisé Heisei ou "accomplissement de la paix".

Mercredi, l'empereur s'était recueilli dans le plus grand cimetière militaire des Philippines, le Cimetière des héros, construit en 1947 en mémoire des Philippins tombés au combat.

Depuis la reprise des relations diplomatiques entre Tokyo et Manille en 1956, les deux capitales sont progressivement devenues des alliées.

Le Japon est le plus gros investisseur étranger aux Philippines, auxquelles il fournit son aide la plus importante. Manille s'appuie aussi de plus en plus sur Tokyo dans ses contentieux territoriaux avec Pékin en mer de Chine méridionale.

L'initiative pacifiste de l'empereur, qui avait 11 ans lorsque la guerre s'est achevée par l'anéantissement nucléaire de Hiroshima et Nagasaki, contraste avec le biais beaucoup plus nationaliste du gouvernement japonais.

La visite de l'empereur a également été marquée par des manifestations de femmes enrôlées de force dans les bordels militaires nippons pendant la Seconde guerre mondiale.

Seules 70 des ces "femmes de réconfort", sur des milliers de Philippines concernées, sont encore en vie, selon l'association Lila Pilipina qui leur vient en aide.

cgm/kma/ev/jh