NOUVELLES
29/01/2016 11:56 EST | Actualisé 29/01/2017 00:12 EST

Les Kurdi invités à un match de hockey à l'Université de Colombie-Britannique

VANCOUVER — Des Syriens fraîchement arrivés au pays pourront s'immerger dans l'un des passe-temps favoris des Canadiens: une soirée au hockey.

Tima Kurdi et sa famille récemment élargie ont été invités à assister, vendredi soir, à un match de hockey à l'Université de Colombie-Britannique (UBC).

Mme Kurdi a indiqué que ses neveux avaient bien hâte d'assister à ce match, qui opposera des anciens de UBC et de l'Université Lethbridge. Les garçons ont récemment commencé à jouer au hockey dans la rue avec des petits voisins, a raconté Mme Kurdi.

Le frère de Tima Kurdi, Mohammed, est arrivé au Canada avec sa femme et leurs cinq enfants à la fin de décembre, trois ans après avoir fui leur Syrie natale.

Mme Kurdi, qui vit en Colombie-Britannique, était devenue une porte-parole des réfugiés syriens lorsque son neveu de trois ans, Alan Kurdi, s'est noyé en mer Égée en tentant de gagner l'Europe avec sa mère, son père et son frère. La photo du cadavre du garçon, face contre terre sur une plage turque, avait ému la planète et soudainement alerté l'opinion publique sur la crise des réfugiés syriens.

Les Kurdi devaient rencontrer les joueurs après la partie de hockey, vendredi soir.

Len Catling, porte-parole du Service des sports de UBC, a expliqué qu'il semblait tout naturel d'inviter les Kurdi à un match des Thunderbirds. «Nous sommes peut-être en train de former notre relève», a-t-il dit.