NOUVELLES
29/01/2016 04:58 EST | Actualisé 29/01/2017 00:12 EST

Le réalisateur de la Nouvelle Vague Jacques Rivette est décédé

Une des figures importantes du cinéma de la Nouvelle Vague, le réalisateur français Jacques Rivette, est décédé vendredi à 87 ans.

Se tenant en marge pour la majeure partie de sa carrière, Jacques Rivette a notamment signé les longs métrages La religieuse, Céline et Julie vont en bateau et La belle noiseuse, des oeuvres importantes du cinéma français, mais qui sont demeurées largement inconnues du grand public.

Né à Rouen en 1928, cet étudiant de la Sorbonne fonde en 1950 La Gazette du cinéma avec Éric Rohmer. D'abord critique dans les pages des Cahiers du cinéma, il en devient rédacteur en chef en 1963.

Apprenant aux côtés des cinéastes Jacques Becker et Jean Renoir, il signe son premier film en 1958, Paris nous appartient. Son deuxième long métrage, La religieuse, dans lequel Anna Karina interprète une jeune fille qui, envoyée de force dans un couvent, refuse de prononcer ses voeux. Le film est d'abord interdit, « pour ne pas heurter gravement les sentiments et les consciences d'une très large partie de la population ». Cette censure, levée en 1967, permet au film d'obtenir une certaine notoriété.

Il poursuit son travail d'exploration, mélangeant fiction et documentaire, avec L'amour fou (1968) et Out 1 (1971), un film de plus de 13 heures. Jacques Rivette a d'ailleurs fait parler de lui en 2015 lors de la sortie en salle puis en DVD de Out 1, qui n'avait pas eu ce traitement lors de sa parution initiale.

Pour voir cette vidéo sur votre appareil mobile, cliquez ici

Les critiques et l'industrie ont considéré cette sortie comme un moment important de l'histoire du cinéma français.

N'hésitant pas à passer du côté du cinéma expérimental, Jacques Rivette a toujours fait fi des codes et des normes. Cinéaste de la lenteur, il donnait au spectateur tout le temps nécessaire pour découvrir ses personnages.