Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Québec, qui a fermé ses portes en 2021.

Justin Trudeau réconforte La Loche après la fusillade

Une semaine après la fusillade meurtrière de La Loche, le premier ministre du Canada Justin Trudeau s'est rendu dans la petite communauté du Nord saskatchewanais pour réconforter ses résidents.

Un texte d'Omayra Issa

Il est accompagné par le premier ministre de la Saskatchewan, Brad Wall, le chef de l'Assemblée des Premières Nations, Perry Bellegarde, le chef de la Fédération des nations indiennes de la Saskatchewan, Bobby Cameron et plusieurs ministres fédéraux.

Justin Trudeau a fait savoir peu de temps avant d'effectuer sa visite qu'il voulait « exprimer personnellement le choc et la tristesse de tout le pays. »

M. Trudeau compte s'entretenir avec des dirigeants de La Loche à huis clôt avant de s'adresser aux résidents de la communauté.

La fusillade a fait quatre morts. Il s'agit de Marie Janvier, 21 ans, une monitrice de l'école, des frères Drayden et Dayne Fontaine, âgés de 13 et 17 ans, et d'un enseignant originaire d'Uxbridge en Ontario qui travaillait à l'école depuis septembre, Adam Wood, 35 ans. Sept personnes, dont les identités sont touchées par une ordonnance de non-publication, ont été blessées.

Arrivé de Justin Trudeau à La Loche. #rcskpic.twitter.com/zcofqloS3G

- Serge Cloutier (@clouties) January 29, 2016

Envoyer une correction
Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Canada, qui ont fermé en 2021. Si vous avez des questions ou des préoccupations, veuillez consulter notre FAQ ou contacter support@huffpost.com.