NOUVELLES
29/01/2016 04:05 EST | Actualisé 29/01/2017 00:12 EST

Confusion à Genève en vue des pourparlers de paix intersyriens

Les Nations unies assurent que les pourparlers destinés à rétablir la paix en Syrie iront de l'avant, vendredi, à Genève, malgré l'absence de représentants du Haut comité de négociations (HCN) principal groupe d'opposants au régime de Bachar Al-Assad.

« Elles vont commencer comme prévu, mais je n'ai pas l'heure, je n'ai pas l'endroit et je ne peux rien vous dire au sujet des délégations », a déclaré un porte-parole de l'ONU, Ahmad Fawzi, confirmant du coup la grande confusion entourant le processus.

Selon lui, le bureau de l'émissaire spécial de l'ONU Staffan de Mistura doit publier une déclaration plus tard dans la journée pour clarifier la situation.

Dans une déclaration préalable, le bureau de M. de Mistura avait annoncé qu'il allait commencer les négociations par une discussion avec le représentant du régime, l'ambassadeur de la Syrie à l'ONU, Bachar Jaafari.

M. de Mistura doit faire la navette entre la délégation du régime et celle de l'opposition. Aucune discussion directe ne doit avoir lieu. 

Le HCN, constitué en décembre par une centaine d'opposants politiques et militaires au régime, a annoncé jeudi qu'il ne participerait pas aux pourparlers de Genève, compromettant du coup la première tentative de conciliation organisée depuis deux ans pour mettre fin à la guerre en Syrie.

« Nous n'entrerons pas dans la salle de négociations si nos demandes humanitaires ne sont pas satisfaites », a déclaré jeudi soir le coordonnateur du HCN, Riad Hijab. L'opposition ne se rendra à Genève que si les bombardements sur les civils cessent, et qu'un accès à des localités assiégées est autorisé.

La guerre en Syrie a fait environ 260 000 morts depuis ses débuts, il y a cinq ans. Des millions de personnes ont été contraintes à l'exil, ce qui a grandement contribué à la crise migratoire qui secoue l'Union européenne. Des millions d'autres ont trouvé refuge en Turquie, au Liban et en Jordanie.

Plus de détails à venir.