NOUVELLES
29/01/2016 14:44 EST | Actualisé 29/01/2017 00:12 EST

Californie: l'un des trois prisonniers évadés s'est rendu

L'un des trois prisonniers qui se sont échappés d'une prison de Santa Ana en Californie il y a une semaine s'est rendu et a été arrêté vendredi, ses deux acolytes restant en cavale.

Bac Duong, 43 ans ans, a été arrêté à Santa Ana, d'où il est originaire, en banlieue de Los Angeles, à l'ouest des Etats-Unis.

Peu avant midi (20H00 GMT) "Bac Duong a interpelé un civil dans les rues de Santa Ana et a indiqué qu'il voulait se rendre", a déclaré la shérif du comté d'Orange, Sandra Hutchens.

D'après le capitaine de police Anthony Bertagna, M. Duong connaissait cette personne, qui aurait appelé le numéro d'urgence 911.

M. Duong était détenu depuis décembre sur des accusations d'agression avec une arme létale et tentative de meurtre.

Ses compagnons d'évasion, Hossein Nayeri, 37 ans et Jonathan Tieu, 20 ans, considérés par les autorités comme dangereux et probablement armés, sont toujours recherchés.

M. Nayeri, considéré comme le "cerveau de l'évasion", est accusé d'agression et torture, tandis que M. Tieu est incarcéré pour meurtre et tentative de meurtre.

Les autorités sont toujours à la recherche d'un minivan blanc volé, qui aurait été utilisé par les trois évadés pour s'enfuir et depuis leur évasion, pour se cacher.

Le véhicule, mis en vente sur le site de petites annonces Craigslist, a été emprunté au vendeur par les trois criminels sous prétexte de l'essayer... et ils ne l'ont jamais restitué.

Jeudi, une enseignante en anglais de 44 ans, Nooshafarian Ravaghi, avait été arrêtée, les autorités estimant qu'elle était une complice "cruciale" des trois prisonniers.

Elle est notamment accusée d'avoir fourni des cartes aériennes de Google Earth à Nayeri, originaire d'Iran comme elle.

Elle avait noué une relation "beaucoup trop personnelle" avec Nayeri, selon le sergent Jeff Hallock, sans qu'il soit certain qu'elle ait été de nature "romantique".

L'enseignante a toutefois nié avoir fourni aux évadés les outils qu'ils ont utilisés pour découper une grille d'aération et constituer une corde pour descendre en rappel du toit de l'établissement pénitentiaire.

Au total, 10 personnes ont déjà été arrêtées en relation avec l'enquête sur cette spectaculaire évasion.

Les autorités focalisent leurs recherches sur la communauté vietnamienne, l'un des évadés étant un membre connu d'un gang vietnamien.

ved/bdx