NOUVELLES
29/01/2016 05:57 EST | Actualisé 29/01/2017 00:12 EST

Blatter envisage d'assister à l'élection de la FIFA même s'il est suspendu

GENÈVE, Suisse — Sepp Blatter envisage d'assister à l'élection pour la présidence de la FIFA, le 26 février, même si son appel pour faire lever sa suspension de huit ans est peu susceptible d'être réglé d'ici là.

Le porte-parole de Blatter, Thomas Renggli, a déclaré à l'Associated Press que le président suspendu de la FIFA «devrait être présent au congrès.»

Blatter et ses avocats estiment que les règlements de la FIFA prévoient que seule une réunion des 209 membres des fédérations qui ont élu un président peut formellement en destituer un.

«Selon les statuts, seul le congrès peut relever M. Blatter de son mandat», a précisé Renggli en entrevue téléphonique.

Renggli a également offert des précisions sur l'échéancier juridique de Blatter pour contester sa suspension imposée par le comité d'éthique de la FIFA.

Il est prévu que Blatter effectue un retour aux quartiers généraux de la FIFA, le 16 février, pour une audience du comité d'appel, et une décision immédiate est attendue. Toutefois, si le comité d'appel confirme la suspension de Blatter, cela pourrait prendre des semaines avant d'obtenir le verdict détaillé par écrit, a ajouté Renggli.

Ces documents seront resquis pour déposer un appel auprès du Tribunal arbitral du sport.

Le comité d'éthique de la FIFA a suspendu Blatter le mois dernier pour une panoplie d'accusations, dont un conflit d'intérêt pour avoir approuvé la paiement de 2 millions $ en faveur de Michel Platini en 2011.

Platini a également fait appel de sa suspension de huit ans pour avoir accepté l'argent comme salaire alors qu'il agissait comme conseiller spécial de Blatter de 1999 à 2002.