NOUVELLES
29/01/2016 01:35 EST | Actualisé 29/01/2017 00:12 EST

Bientôt une application pour les enfants syriens déscolarisés

Plusieurs institutions et une entreprise occidentales ont lancé vendredi un appel d'offres pour faire développer une application éducative au profit des enfants syriens déscolarisés à cause de la guerre, a annoncé la Norvège.

L'objectif du concours, adressé principalement à l'industrie du jeu, est de sélectionner jusqu'à cinq applications offrant des bases d'alphabétisation en arabe et améliorant le "bien-être psychosocial" des enfants réfugiés syriens âgés de 5 à 10 ans, a indiqué le pays nordique, partenaire du projet.

"Nous savons que presque tous les ménages syriens ont un smartphone. Le smartphone est un outil crucial pour garder le contact avec les amis et la famille, et pour accéder à des informations importantes", a souligné le chef de la diplomatie norvégienne Børge Brende dans un communiqué.

Le partenariat international à l'origine de l'appel d'offres comprend notamment les agences d'aide au développement norvégienne --chargée de la coordination--, américaine et australienne, l'Université norvégienne de sciences et de technologie (NTNU) de Trondheim, ainsi que l'opérateur télécoms français Orange.

"Nous savons aussi que les parents syriens sont extrêmement attachés à l'éducation et au bien-être de leurs enfants. C'est pour cela que nous voulons développer cet outil à caractère ludique qui peut être utilisé par les enfants où qu'ils soient", a ajouté M. Brende.

Selon l'Unicef, à cause de la guerre, quelque 2,8 millions d'enfants syriens sont actuellement privés d'éducation en Syrie --où une école sur quatre a été détruite-- et dans les pays voisins.

Les offres pour ce projet de 1,7 million de dollars (1,56 million d'euros) doivent être déposées avant le 1er avril. Après les phases de présélection et de test, une ou deux applications seront lancées à l'échelle mondiale.

phy/gab/pyv