NOUVELLES
27/01/2016 11:00 EST | Actualisé 27/01/2017 00:12 EST

Un documentaire étudiant jette un éclairage sur la tragédie de La Loche

Un des réalisateurs d'un documentaire étudiant tourné il y a six ans à La Loche espère que ce film peut encore projeter une certaine lumière sur les problèmes sociaux que vivent les résidants de la région.

Un article paru dans le New York Times le lendemain de la tuerie survenue à l'école et à une résidence de la petite localité du nord de la Saskatchewan, la semaine dernière, citait un documentaire de 23 minutes, «Denendeh», produit par des étudiants de l'Université de Regina en 2010.

Kent Morrison s'est dit surpris de voir que le film avait capté l'attention d'un important média américain. Il espère toutefois que cet intérêt manifesté envers La Loche pourra profiter de façon significative à la population.

Le documentaire a été diffusé sur les ondes du réseau anglais de la CBC en août 2010. Il est aussi disponible sur INK Online, le site Internet des étudiants de l'École de journalisme de l'Université de Regina. 

M. Morrison, qui est aujourd'hui présentateur aux bulletins de nouvelle matinaux du week-end à Global Edmonton, dit ignorer comment le New York Times a été mis au courant de l'existence du documentaire. Il suppose que des journalistes ont dû faire une recherche internet au sujet de La Loche.

L'expérience du tournage de «Denendeh» l'a profondément marqué, dit le journaliste de 28 ans. Il se souvient particulièrement d'un résidant qui avait exprimé des doutes sur les objectifs des étudiants à l'époque.

«Il nous avait dit: "vous venez ici avec vos caméras et pensez que vous faites une bonne chose. Mais que faites-vous réellement? Vous tournez votre film et retournez à la maison tandis que nous resterons encore ici." Il avait complètement raison. Je suis venu et je suis reparti.»